SPORTMAG.fr

Les handballeurs ne veulent plus de cadences infernales

Bildbyran / Icon Sport
Des handballeurs internationaux emblématiques lancent aujourd’hui la campagne #DontPlayThePlayers pour que les instances prennent en compte leur intégrité physique lors de l’élaboration du calendrier international.

 
Les joueurs et joueuses internationaux de handball alertent sur le rythme trop soutenu de leur calendrier par une campagne #DontPlayThePlayers, lancée aujourd’hui à partir de 12 h 30. Soutenus par l’Association des joueurs professionnels de handball (AJPH) et le Syndicat européen des joueurs de handball (EPHU), les Français Nikola Karabatic et Vincent Gérard (photo) ainsi que d’autres joueurs internationaux emblématiques demandent, à travers un spot vidéo, de courriers et d’autres actions, aux instances d’arrêter d’augmenter le nombre de rencontres.

> Plus d’informations

« Pendant le Mondial en janvier, alors que les blessures dues au rythme infernal de la compétition allaient bon train, un mouvement notamment impulsé par Vincent Gérard s’est mis en place et plusieurs joueurs de différentes sélections ont commencé à échanger entre eux », raconte Bastien Lamon, président de l’AJPH. « Ils nous ont demandé de porter un message clair auprès des instances européennes et internationales : trop c’est trop. Les objectifs de cette campagne sont clairs, intégrer davantage de jours de repos entre les matchs des compétitions internationales. Il est hors de question de revivre une compétition où s’enchainent des matchs d’un tel enjeu sans un seul jour de repos entre. Il nous paraît également important de donner du poids aux joueurs dans les instances décisionnaires au niveau de l’IHF et d’enfin prendre en compte notre voix. Pour finir nous souhaitons nous réunir avec les présidents de l’IHF et de l’EHF afin d’échanger très concrètement sur ces problématiques de calendriers.»

Leslie Mucret

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *