Nathalie François : « Le sport scolaire est en crise »

Nathalie François est secrétaire nationale du Syndicat national de l’éducation physique (SNEP), en charge du sport scolaire. Enseignante d’EPS en Lycée Professionnel, elle profite de ce début d’année 2021 pour tirer la sonnette d’alarme sur l’état de santé alarmant du sport scolaire.   Comment le sport scolaire et notamment les professeurs d’EPS vivent-ils cette période […]
Nathalie François est secrétaire nationale du Syndicat national de l'éducation physique (SNEP), en charge du sport scolaire. Enseignante d'EPS en Lycée Professionnel, elle profite de ce début d'année 2021 pour tirer la sonnette d'alarme sur l'état de santé alarmant du sport scolaire.
  Comment le sport scolaire et notamment les professeurs d'EPS vivent-ils cette période liée à la crise sanitaire ?
La crise sanitaire a touché tout le monde, et les enseignants d’EPS se sont aussi inquiétés de la manière dont le sport scolaire allait pouvoir continuer. Au niveau de l'UNSS, tout s'est arrêté de mars à fin mai dernier. Nous avons essayé de reprendre au mois de juin, progressivement avec les entraînements et l'organisation de rencontres là où c’était possible. La plus grande difficulté a concerné la rentrée de septembre. Des textes de l’Éducation nationale (repères pour la reprise de l’EPS) nous ont permis d'avoir une marche à suivre. Mais c’était aussi une période lors de laquelle nous n'avons pas eu de directives très claires concernant l’UNSS : soit on restait au sein des établissements, soit nous pouvions organiser des rencontres avec un programme adapté (par exemple moins de sports collectifs), soit tout organiser en distanciel avec des défis et des challenges. Or, nous ne savions pas vraiment sur quel pied danser, qui prenait la décision sur le scénario à suivre. Ça a donc été une période marquée par la « débrouille » de chacun. Depuis la rentrée de novembre, des demi-groupes en lycées et dans certains collèges ont été mis en place. Or, au sein de l'association sportive, la règle concernant...
Pour lire la suite :
PAS ENCORE DE COMMENTAIRE...

Désolé, vous ne pouvez pas laisser de commentaire sur cet article.

PUBLIER UN COMMENTAIRE