Les jeunes sportifs lâchés dans la nature

Les championnats de France UNSS de raid multisports se dérouleront fin mai dans l’académie d’Aix-Marseille, répondant à une volonté du service régional. Les collégiens et les lycéens vont évoluer respectivement dans les décors du Vaucluse et des Hautes-Alpes.

 

L’académie d’Aix-Marseille ne verra pas un, mais deux championnats de France UNSS de raid multisports. L’épreuve destinée aux collégiens se déroulera dans le Vaucluse du 21 au 23 mai, tandis celle des lycéens prendra place dans les Hautes-Alpes du 27 au 29 mai. « Cela faisait très longtemps que nous demandions l’organisation », confie Emmanuel Cote, directeur du service régional de l’académie d’Aix-Marseille. « Les activités de pleine nature se sont bien développés en 15 ans. C’est important de donner une belle image du territoire et de ses zones rurales intéressantes. »

Dans les massifs du Vaucluse

Les services départementaux des Hautes-Alpes et du Vaucluse, avec le soutien des enseignants, travaillent depuis plus d’un an à l’organisation de ces raids, notamment à l’obtention de toutes les autorisations. 240 raideurs collégiens répartis dans 60 équipes vont découvrir les massifs emblématiques du Vaucluse comme les Dentelles de Montmirail, le Luberon et les Monts de Vaucluse. Les épreuves classiques de VTT et courses d’orientation seront bien au programme. « Nous avons rajouté des épreuves peu communes, le swin run, le roller et les cordes, notamment une « via cordata » aux Dentelles de Montmirail », souligne Cyrille Geniaux, directeur du service départemental du Vaucluse. « Pour résumé, la compétition se découpe en un tiers de vélo, un tiers de courses et le dernier tiers d’activités plus locales. » Les équipes seront hébergées au Thor, où se déroulera également le prologue. « La commune voit une énorme opportunité de mettre en avant son engagement pour le développement du sport », ajoute Cyrille Geniaux. « Sa mobilisation est générale : appui des services municipaux, des associations locales, du collège du Pays des Sorgues et soutien financier à la manifestation. » Une trentaine de jeunes officiels issus du département viendront en aide dans l’organisation.

Dans la nature des Hautes-Alpes

Les lycéens vont découvrir un autre environnement : les alentours de Guillestre, dans les Hautes-Alpes, sur plus de 90 km cumulés. Le même nombre d’équipes, 60, soit 240 participants, se retrouvera dans cette commune pour l’accueil, le protocole et plusieurs repas, tandis que la cité Vauban à Briançon servira de décor du prologue, une course d’orientation en nocturne. Le service départemental des Hautes-Alpes, aidé par ses partenaires, a lui aussi glissé des épreuves qui sortent de l’ordinaire dans son programme : canoë sur le lac de Serre-Ponçon, rafting, biathlon avec tir sportif, descente en rappel, entre autres. « Les élèves alterneront entre lecture de carte et boussole pour les courses d’orientation », précise Claudine Ruit, directrice départementale. Une trentaine de jeunes officiels venus des académies et deux équipes de jeunes reporters du département entoureront la soixantaine de professeurs organisateurs. La restauration sera assurée par une quinzaine d’élèves en formation hôtellerie au lycée professionnel de Sévigné de Gap.

Innovation du côté de la sécurité

Pendant les championnats de France de raid multisport lycée, le service départemental UNSS des Hautes-Alpes va appliquer un nouveau système de sécurité. Un professeur d’EPS va suivre les participants grâce à son portable et le GPS. « Les jeunes ont un numéro en cas d’urgence. S’ils sont perdus ou s’ils ont un problème, ils peuvent faire biper le collègue », explique Claudine Rouit. « Réciproquement, si le professeur voit que des participants se sont trop éloignés du parcours, il les bipe pour leur dire de ne plus bouger. » Ce système sera d’abord testé sur le championnat départemental.

Par Leslie Mucret
PAS ENCORE DE COMMENTAIRE...

PUBLIER UN COMMENTAIRE