La Lycéenne, ou la mise en valeur de la pratique sportive féminine

L’UNSS de l’académie de Nice organise pour la première fois la Lycéenne, le 6 mars prochain. En plus de courir pour le plaisir, et non pour la performance, les jeunes filles découvriront d’autres sports et iront à la rencontre d’ambassadeurs prestigieux.

 

Le plaisir de pratiquer un sport avant la performance. La Lycéenne MAIF Run, une course à pied festive et solidaire réservée aux filles et organisée pour la troisième fois par l’UNSS, est basée sur ce principe. Le service régional de l’UNSS de l’académie de Nice, qui couvre les départements des Alpes-Maritimes et du Var, s’est emparé de cet événement. « C’est notre rôle de développer la pratique scolaire et la pratique féminine où l’on remarque un déséquilibre avec celle des garçons », souligne Pierre Le Noc, directeur régional. « Ce genre de manifestations permet de la mettre en valeur. » Rappel du principe de l’événement qui se déroulera dans neuf communes cette année : une lycéenne licenciée à l’UNSS invite une de ses amies non licenciées et elles courent ensemble. Aucun classement n’est établi à la fin.

De nombreuses initiations

600 à 800 jeunes filles sont attendues pour cette Lycéenne à Nice. La course se déroulera le mercredi 6 mars de 12 h à 17 h, soit deux jours avant la Journée internationale des droits des femmes. Les participantes s’élanceront par plusieurs vagues sur un parcours de 2,5 kilomètres au départ du stade du Parc des sports Charles-Erhmann. « Une soixantaine de professeurs d’EPS encadreront », précise Pierre Le Noc. En parallèle, un village sportif, avec des initiations à la boxe, l’aviron, le handfit et fauteuil ou encore la lutte, sera animé par les comités départementaux et les clubs locaux. « Chaque élève aura sa feuille route et des ateliers à réaliser pour avoir le droit de s’aligner sur la course », explique le directeur régional. Petite aide supplémentaire, le transport est assuré par l’UNSS.

Fête et citoyenneté

L’UNSS de l’académie de Nice entend bien faire de cette course un moment festif. Les participantes pourront aller à la rencontre d’ambassadeurs prestigieux comme Allan Saint-Maximin, footballeur à l’OGC Nice, Christophe Licata, danseur, et Priscilla Betti, chanteuse. Ces rencontres ne doivent pas faire oublier la santé et la citoyenneté. Un autre village sera implanté ce mercredi 6 mars au Parc des sports Charles-Erhmann et les différents partenaires dont la MGEN, la MAIF, le CDIFF 06 ou encore le Planning familial proposeront des ateliers d’information et de sensibilisation.

Solidarité pour toutes

Une course peut avoir de multiples objectifs ; la Lycéenne, à Nice, a également une dimension solidaire. « Chaque parcours achevé est converti en don pour le CDIFF 06, pour la lutte contre les violences faites aux femmes », indique Pierre Le Noc.

Par Leslie Mucret
Crédit photo : Icon Sport
PAS ENCORE DE COMMENTAIRE...

PUBLIER UN COMMENTAIRE