Jeux des Jeunes : Le Collège Jules Verne de Bourges prêt à se lancer

Alors que la rentrée des vacances de Pâques a eu lieu en début de semaine partout en France, de nombreux établissements se lancent dans l’aventure des Jeux des Jeunes. Exemple du côté de Bourges avec Angélique Gabion, enseignante d’EPS au sein du Collège Jules Verne.

 

Qu’est-ce qui pousse votre établissement à participer à ces Jeux des Jeunes ?

Nous avons envie de proposer des choses différentes aux élèves. Cette année, en raison de la crise sanitaire, les choix d’activités sont un peu limités. Ce type de concept nous permet donc d’envisager une reprise de la pratique sous un format différent. Au sein de notre établissement, nous avons déjà plusieurs actions en cours autour notamment de l’Olympisme et de l’alimentation. Nous allons essayer d’allier plusieurs de ces actions et d’y intégrer le contenu des Jeux des Jeunes, peut-être lors d’une semaine dédiée à l’Olympisme par exemple.

 

Que peuvent apporter ces Jeux des Jeunes aux élèves ?

Nous venons tout juste de découvrir l’ensemble du contenu, il est donc difficile de répondre pour le moment. Mais l’objectif est clairement de proposer différents tests d’activités sportives pour sensibiliser à la pratique physique et sportive et à l’alimentation. Il y a des choses sur ces thématiques que nous proposons déjà en cours d’EPS, ces Jeux des Jeunes vont donc venir renforcer ce qui est déjà mis en place.

 

Selon vous, cette période de crise sanitaire a-t-elle forcément impacté les capacités physiques des élèves ?

Oui, clairement. On se rend bien compte que sur les période de cours à distance, nous avons eu du mal à faire pratiquer les élèves. L’EPS à distance ne marche pas très bien, nous avons beau multiplier et varier les contenus, c’est compliqué. Parfois, nous avons aussi peu de retours, mais quand on retrouve les élèves, certains n’ont strictement rien fait. Cela se ressent fortement en cours d’EPS.

 

Ces Jeux des Jeunes peuvent donc être utiles dans la lutte contre la sédentarité ?

Cela va permettre de redynamiser en proposant quelque chose de nouveau et de différent. Ce qui est proposé en cours d’EPS est assez dynamique, mais pour intéresser les élèves et les remotiver à la pratique, ce type de contenu est idéal.

Propos recueillis par Olivier Navarranne
Crédit photo : Icon Sport
PAS ENCORE DE COMMENTAIRE...

PUBLIER UN COMMENTAIRE