Cross solidaire : une prise de conscience par le sport

La semaine dernière, les élèves du collège de Kerdurand – Riantec en Bretagne ont couru un cross qui va au-delà de la performance sportive, grâce aux professeurs d’EPS qui ont profité de l’événement pour jeter un éclairage sur le comité handisport et la maladie orpheline du petit Ryan.

 

« Notre cross solidaire a pour but d’amener les élèves à accepter les différences des autres. » En une phrase, Mickaël Pichon a résumé l’objectif de ces courses organisées par l’équipe de professeurs d’EPS du collège de Kerdurand, à Riantec, dans le Morbihan. Pour cette troisième édition, le 19 octobre dernier, le comité départemental handisport, la Team Jolokia (voile), l’équipe “Team Rederien” (course en joelette), le comité départemental d’aviron et l’association Ryan Rett FoxG1 étaient invités en lien avec le thème les handicaps de tous types. Le jeudi et le vendredi matin avant le cross, le comité handisport a mené des actions de sensibilisation vers les élèves de 4e, à travers des ateliers de basket-fauteuil, sarbacane, vélo adapté ainsi qu’avec une rencontre avec un sportif atteint de handicap moteur et mental.

Courir pour le sport et la solidarité

Le cross s’est tenu le vendredi après-midi dans le parc du château de Riantec. L’enjeu sportif n’a pas été oublié avec, d’abord, la course des 6e et 5e, puis des 4e et les 3e, réunissant 10 élèves par classe, garçons et filles mélangés. « Nous avons confirmé la mixité qui était la thématique de notre dernier cross », précise Mickaël Pichon. Ensuite, les élèves ont pu s’élancer sur la course solidaire. « Les classes s’organisaient par groupe de cinq, avec au moins deux filles ou deux garçons, pour faire un relais de 40 minutes sur une boucle de 500 mètres », explique le professeur d’EPS. « À eux de savoir comment s’organiser : au hasard ou selon l’allure de chacun. » Les 610 élèves du collège de Kerdurand ainsi que le personnel étaient encouragés à se rendre dans le village prévention, où le comité handisport a encadré des ateliers physiques pour les personnes en situation de handicap. « Le but était de faire prendre conscience qu’un handicap n’est pas une fatalité, mais qu’il est toujours possible de faire du sport. » D’autres activités ont été menées dans ce but. Parmi elles, un atelier ergo-aviron avec le club d’Hennebont, un atelier “gestes qui sauvent” géré par Nelly Lancelot, professeur d’anglais, et des élèves formés les années passées. Hervé Larhant, médaillé d’argent en voile aux Jeux paralympiques de Pékin en 2008, a participé à la remise des récompenses, avec la Team Jolokia, et pu ainsi expliquer aux élèves son parcours de vie.

Des dons et de l’émotion pour Ryan

Une grosse action a été menée en faveur de Ryan, jeune garçon de 8 ans atteint de la maladie orpheline FoxG1 qui entraîne un polyhandicap intellectuel et moteur profond avec une absence d’acquisition du langage, de la préhension volontaire, de la tenue assise ou de la marche. « On voulait donner une visibilité à cette maladie parce qu’elle en manque au niveau national et peu de moyens lui sont consacrée », explique le professeur. « Ryan a participé à cette course solidaire dans une joëlette accompagné par son papa . Les élèves ont été solidaires faisant la ola à chaque fois qu’il passait. » Mickaël Pichon a particulièrement apprécié l’ambiance lors de cette journée. « C’était vraiment génial ! Lors de la remise des prix, ils ont spontanément applaudi les partenaires. »  Cette année, la somme récoltée par la tombola UNSS sera partagée en faveur de Ryan, du comité handisport, qui souhaite acquérir un VTT fauteuil appelé Quadrix d’une valeur de 10 000 € minimum, et de l’association sportive du collège. Les tickets de tombola seront vendus jusqu’au 20 novembre, à une semaine du cross départemental UNSS.  « Pour le moment, 275 carnets ont été achetés ce qui fait environ 2 000 euros », confie Mickaël Pichon. « J’ai bon espoir d’atteindre les 600 carnets vendus. » La solidarité ne s’arrête pas là puisque le professeur d’EPS veut mener d’autres actions avec le comité handisport et pour Ryan avec, notamment en projet, la présence de ce dernier et de ses camarades de l’IME lors des prochains cross scolaires.

Leslie Mucret
PAS ENCORE DE COMMENTAIRE...

PUBLIER UN COMMENTAIRE