Championnat d’Europe de Badminton : « Une deuxième journée placée sous le signe du sport, de la culture et de la gastronomie »

Deuxième jour en Pologne pour nos français, et pour eux, tout va bien ! En effet, les équipes de badminton enchaînent les victoires et la découverte de Varsovie, qui s’est suivi d’un dîner au restaurant, a été apprécié par le plus grand nombre.

Les jours ensoleillés de France étaient bien loin ce matin pour nos jeunes, qui pointaient timidement leurs nez par cette fraîcheur matinale. Ces timidités n’étaient que passagères, puisqu’une fois sur le parquet de la salle de sport, les enfants pouvaient enfin se défouler et échanger quelques volants. Pour donner le coup d’envoi de cette compétition, un défilé de chaque délégation, ainsi qu’un « haka », a donné le ton à cette compétition, placée sous le signe des valeurs olympiques et du sport scolaire en général. Aussi, le soutient à la candidature de Paris pour l’organisation des Jeux Olympiques de 2024 se remarquait dans la présentation des équipes.

Pour le proviseur du lycée Français de Varsovie « aujourd’hui, nous accueillons seize équipes de douze pays différents, nous en sommes très heureux. » Après ce protocole d’ouverture, les enfants des différents pays parlaient tous le même langage, celui du volant et de la raquette. Bilbao, Milan, Vilnius, Moscou, Turin ou encore Riga, sont tombés sous l’impact des coups droits et revers des élèves de Château-Gontier et Thouarcé, ce qui en fait des favoris pour la suite du tournoi dès demain matin. Mais ici, « certes le dénominateur commun c’est le badminton et le français, mais nous voulons avant tout mettre en avant le culturel, le partage, pour donner à ces enfants des souvenirs inoubliables » nous confiait le proviseur du lycée local.

Juste le temps de souffler et nous voilà parti pour découvrir la vieille ville de Varsovie, meurtrie par les guerres, mais néanmoins chargée d’histoire.

À l’heure du dîner, nous nous dirigions dans des rues plus reculées, pour enfin pénétrer dans un restaurant des plus atypique, où nous avons pu déguster la gastronomie locale accompagnée de musique traditionnelle, pour le plaisir de tous.

La journée se termine donc comme elle a commencé, dans la fraîcheur et avec la fatigue de tous qui se fait de plus en plus sentir.

Thibault Marcheteau – Lycée A.Paré Laval

PAS ENCORE DE COMMENTAIRE...

Désolé, vous ne pouvez pas laisser de commentaire sur cet article.