Handisport : Julien Casoli va s’envoler pour Tokyo

À 38 ans, le Haut-Saônois Julien Casoli a été sélectionné pour les prochains Jeux paralympiques de Tokyo (du 24 août au 5 septembre prochain). L’athlète de Navenne (Haute-Saône) va disputer sa quatrième olympiade, durant laquelle il essayera de décrocher une place en finale et plus si affinités.

Après Pékin en 2008, Londres en 2012 et Rio en 2016, Julien Casoli va vire une nouvelle expérience paralympique. L’athlète s’alignera en fauteuil dans la catégorie T54, qui inclut les athlètes paraplégiques ayant le plein usage de leurs bras et de leurs abdominaux. Julien Casoli s’attendait à cette sélection. « J’avais tout fait pour être qualifié, il fallait être dans le top 6 mondial au cours des 24 derniers mois. » À 38 ans, le natif de Navenne est encore au sommet de son art. Au Japon, l’athlète paralympique va se concentrer sur ses deux spécialités, le 800 et 1500 mètres. En revanche, en fonction du calendrier, il pourrait aussi être au départ de deux autres épreuves : le 400 et le 5000 mètres. Bien que Tokyo soit sa quatrième expérience paralympique, cette dernière sera tout de même inédite et bien différente des autres. « Ces jeux vont être particuliers, j’ai toujours connu des stades remplis. Là, il faudra courir dans des stades vides, ça va résonner », explique Julien Casoli.
 

 
Du côté des résultats attendus, les objectifs seront clairs. Le Navennois espère rentrer en finale sur ses spécialités et ramener une médaille si l’opportunité se présente. Sur les autres épreuves, Julien Casoli essayera de se placer au mieux. « On espère toujours faire du mieux qu’on peut, et décrocher une place en finale. Je suis pas mal en forme en ce moment, nous sommes en meeting de préparation en Suisse, sans les Asiatiques, j’étais avec les meilleurs mondiaux. J’ai terminé 2e sur 800, 3e sur 1500, 3e sur 5000… J’espère que ça va durer ». Et pour parler des médailles, le licencié du Groupe Athlétique Haut-Saônois tentera de décrocher l’or ou l’argent. Après le bronze en 2008 à Pékin sur le 4×400 m, puis le même métal quatre ans plus tard à Londres sur 5000 m, Julien Casoli voudra ramener mieux. Il s’envolera mi-août au Japon pour terminer sa préparation paralympique afin d’arriver le plus en forme possible aux Jeux. À long terme, le champion paralympique a d’ores et déjà des ambitions. À 38 ans, il se voit continuer jusqu’aux Jeux paralympiques de Paris 2024 pour évoluer devant son public.

Mattéo Rolet
Crédit photos : Icon Sport et
PAS ENCORE DE COMMENTAIRE...

PUBLIER UN COMMENTAIRE