MMA : Cyril Gane poursuit son ascension

Trois ans seulement après s’être lancé dans le MMA, Cyril Gane n’en finit plus de gravir les échelons. Avec huit victoires en autant de combat, le natif de La Roche-sur-Yon régale et part à la conquête de l’UFC dans la catégorie reine des poids lourds.

Des poings et un mental d’acier. Cyril Gane est inarrêtable depuis trois ans. L’ancien professionnel de muay-thaï s’est lancé dans l’aventure du MMA (mixed martial arts ou arts martiaux mixtes) en 2018, en intégrant la plus grande ligue mondiale : l’UFC (Ultimate Fighting Championship). Depuis ses débuts dans ce sport, le Français ne cesse de séduire. Victorieux à huit reprises en autant de combats, ce dernier commence à faire sa place dans le pays où tous les rêves sont possibles. Aux États-Unis, pays de l’UFC, « bon gamin » fait parler de lui. Avec son 8-0 actuel, Cyril Gane fait partie des meilleurs de sa discipline. C’est tout simplement la meilleure série actuelle chez les lourds, devant des cadors de la catégorie comme Derrick Lewis, Francis Ngannou ou Marcin Tybura (quatre victoires chacun). Le membre de la MMA Factory, à Paris, comptabilise donc huit combats en MMA, huit victoires, dont cinq en UFC. Polyvalent grâce à son jeu de poings, de pieds et à son activité au sol, le Français pose des difficultés à ses adversaires. Du haut de ses 1m98 et de ses 112 kg, ce dernier n’a pas froid aux yeux et veut se hisser au sommet de la hiérarchie des lourds. L’objectif est clair, Cyril Gane veut obtenir un « title fight ». Pour ce faire, le Français continue de travailler et d’emmagasiner de l’expérience à travers ses combats. Sa progression passe notamment par des succès, comme celui obtenu le week-end dernier.

 

 

En effet, sa huitième victoire est toute fraiche. Le natif de la Roche-sur-Yon s’est imposé dans la nuit de samedi à dimanche face au Surinamien Jairzinho Rozenstruik, numéro quatre mondial, dans la catégorie poids lourds. Cyril Gane l’a prouvé, il est un candidat sérieux à la ceinture. Le Français s’est imposé tout en maîtrise dans un combat en cinq rounds. Il remporte ce face à face en toute logique, à la décision des juges. Grand champion, Cyril Gane était tout de même un peu déçu de ne pas avoir mis KO son adversaire. « À partir du moment où je ne finis pas mes combats avant la fin, j’ai un petit goût amer dans la bouche. Les puristes de MMA diront que j’ai gagné 5 rounds à 0, mais suis quand même un peu frustré », a avoué le Français à la fin du combat.

Mattéo Rolet
Crédit photos : PA Images / Icon Sport et
PAS ENCORE DE COMMENTAIRE...

PUBLIER UN COMMENTAIRE