Les sports traditionnels ont la cote en Occitanie

Les 3 et 4 juillet, l’édition 2021 de Total Festum mettra à l’honneur les sports traditionnels du côté de Saint-Christol – Entre-Vignes (Hérault). Des sports qui font la fierté de l’Occitanie, comme l’explique Émilie Lepron, directrice du CROS Occitanie.

 

Quel est le programme concocté pour cette édition 2021 ?

Le Festival des Sports Traditionnels aura lieu le Samedi 3 Juillet 2021 à Saint Christol – Entre-Vignes, dans l’Hérault, dans le cadre du final du Festival de Total Festum. Cet événement est organisé en partenariat avec l’association Les Amis de la Baragogne, le Conseil Régional Occitanie/Pyrénées-Méditerranée, le Conseil Départemental de l’Hérault et la commune d’Entre-Vignes. La journée débutera à 11h00 avec les discours officiels, qui lanceront les initiations et démonstrations sportives jusqu’à 18h00. Le grand public pourra s’initier gratuitement aux cannes de combat, palet gascon, quilles au maillet, quilles catalanes et tambourin. Petits et grands pourront également apprécier les démonstrations de course camarguaise et course landaise.

 

Quel est l’impact de ce Festival pour ces sports ?

Par l’organisation de cette manifestation, nous souhaitons promouvoir les disciplines sportives régionales et mêler sport et culture pour faire perdurer les traditions locales. Il est important de faire découvrir des disciplines peu connues du grand public, mais qui sont des symboles qui contribuent au patrimoine de nos territoires. Le rayonnement territorial est important, puisque les protagonistes de ce week-end festif proviennent d’au-delà nos frontières régionales.

 

De quelle manière le CROS soutient-il les sports traditionnels tout au long de l’année ?

Au même titre que les disciplines plus connues, les sports traditionnels, à travers leurs structures fédérales à l’échelle régionale, bénéficient des services du CROS. Elles sont éligibles aux actions de formation proposées par le Mouvement Olympique et Sportif, sollicitées dans le cadre d’événements et projets pilotés par le CROS tout au long de l’année et à destination de publics divers.

 

Ces pratiques ont-elles particulièrement souffert à l’occasion de la crise sanitaire ?

Ces activités ont souffert au même titre que les autres disciplines, à partir du moment où les espaces de pratique et les contraintes ne permettaient pas leur pratique. Les activités extérieures ont pu reprendre plus tôt que les pratiques intérieures mais pour l’ensemble de ces sports, la reprise de la pratique compétitive est récente.

 

Ces sports traditionnels ont-ils les moyens de séduire un nouveau public et d’être des acteurs dynamiques de la reprise du sport ?

Ces sports traditionnels peuvent séduire un nouveau public, surtout sur les territoires où l’empreinte culturelle et traditionnelle est forte. Avec la crise, les attentes de la société ont évolué. Les Français sont à la recherche de nouveautés dans leur quotidien. Ce festival fera peut-être naître de nouvelles vocations, vers des activités qui peuvent également être considérées comme du spectacle sportif et culturel, à l’image des pratiques taurines.

Propos recueillis par Olivier Navarranne
Crédit photo : Collection Bancet / Icon Sport
PAS ENCORE DE COMMENTAIRE...

PUBLIER UN COMMENTAIRE