09/19/2020

Méghane Amouri : « Le ring me manque »

Championne de France et du monde de Savate en 2019, Méghane Amouri est restée active durant la période de confinement. L’athlète tricolore a notamment participé à des cours vidéo destinés aux licenciés de la FFSavate.

 

Vous avez proposé des cours vidéo de Savate durant le confinement, quel était le but d’une telle initiative ?
Les cours m’ont été proposés par Fathi Mira, qui est mon entraîneur de club, mais aussi entraîneur de l’équipe de France. La FFSavate a souhaité continuer à animer notre sport et à la faire vivre durant la période de confinement par l’intermédiaire des vidéos. J’y ai participé avec plaisir, je pense que ce type de contenu a été utile pour les personnes qui ont pu le découvrir. C’étaient des cours pour tout public, axés sur la technique. J’ai notamment montré les techniques de décalage, de débordements, etc. Tout ce qui pouvait être utile aux licenciés de la fédération.

 

Comment avez-vous vécu le confinement ?
J’avais un programme bien spécifique qui m’a été donné par Jérôme Huon, mon préparateur physique. Le confinement a été un peu à vivre, puisque juste avant je partais en préparation d’une compétition qui devait avoir lieu à en mai. Mais je me suis remis dedans pendant le confinement, avec un entraînement une à deux fois par jour dans le but de conserver une activité et une forme physique. J’ai aussi pu travailler les bases techniques de notre discipline. Sans opposition possible, approfondir l’aspect technique était la priorité. Nous avons fait un travail de répétition afin de consolider les bases.

 

 

Avez-vous une vision sur vos prochains objectifs ?
Aujourd’hui c’est compliqué, car nous n’avons pas de date concernant l’organisation des compétitions. Mais ce qui est sûr, c’est que je souhaite reprendre la compétition assez vite. J’avais fait une pause cette année, donc le ring me manque. J’ai envie de remonter sur le ring afin de remettre en jeu mon titre de championne de France, et si possible ma ceinture mondiale.

 

Cette période, grâce au travail effectué, va-t-elle justement vous permettre d’être plus performante en vue de la reprise ?
Plus performante je ne sais pas, car ma préparation va rester la même. Mais arriver à mon pic de forme et être au point physiquement va prendre beaucoup moins de temps. L’étape de reprise consistant à travailler le foncier, le gainage, le placement et les déplacements sera beaucoup plus rapide et efficace.

Propos recueillis par Olivier Navarranne
Crédit photo : Fight Furious Tour - Philippe Klein
PAS ENCORE DE COMMENTAIRE...

PUBLIER UN COMMENTAIRE