Les Bleus dominent les championnats d’Europe de Savate

L’équipe de France de Savate participait du 8 au 13 octobre aux Championnats d’Europe Assaut à Gênes (Italie). Les Bleus confirment leur rang de première nation européenne avec 15 médailles obtenues. Le bilan avec Hubert Abela, directeur technique national adjoint de la FFSavate.

 

Quel est le bilan de l’équipe de France sur ces championnats d’Europe Assaut ?
Sur un total de 16 engagés, nous avons décroché 15 médailles, dont 11 d’or et 4 d’argent. Seul un athlète n’a pas réussi à passer le tournoi de qualification et à se hisser en phase finale. Le bilan est donc plutôt positif.

 

La France reste ainsi la meilleure nation européenne ?
Tout à fait, c’était l’objectif avant l’événement de rester leader par rapport aux autres nations. Nous savions que ce serait un petit peu plus dur qu’il y a deux ans, où nous avions raflé tous les titres, que ce soit chez les hommes ou chez les femmes. C’était une année exceptionnelle. Cette fois, nous savions que nous serions attendus et que notre collectif était en plein renouvellement. Plusieurs jeunes intégraient en effet l’équipe Senior pour la première fois, c’était donc un test majeur pour eux. On s’attendait logiquement à avoir des résultats moins bons qu’il y a deux ans, mais le collectif a parfaitement répondu présent. Nos athlètes ont réussi à briller et quasiment tous ont remporté des médailles. C’est une belle satisfaction.

 

 

La concurrence était-elle plus forte qu’il y a deux ans ?
Oui sans aucun doute, plusieurs nations ont nettement progressé durant cette période. Je pense à la Belgique par exemple, qui repart avec trois médailles d’or. La Serbie et la Russie ont également décroché des médailles. Ce sont des pays de plus en plus performants et qui nous poussent aussi à être meilleurs.

 

 

Une grande partie du collectif qui a brillé sur cet événement sera-t-elle présente aux prochains Mondiaux Assaut ?
Nous l’espérons. Mais, ce n’est pas aussi simple que ça, un titre de champion d’Europe ne garantit pas une place aux Championnats du monde. Chaque année, les athlètes connaissent la règle du jeu, ils savent qu’il faut qu’ils gagnent leur place lors des Championnats de France. En vue des Mondiaux, tout sera donc remis en jeu. Cela laisse parfois de très bons athlètes sur le carreau, mais c’est aussi ce qui contribue à l’excellent niveau de l’équipe de France. Il y a une vraie émulation entre les athlètes, personne n’est protégé. Mais, ce qui est certain, c’est que nous serons à nouveau très ambitieux pour ces Championnats du monde, avec l’objectif de rester la première nation mondiale et de décrocher un maximum de médailles.

Propos recueillis par Olivier Navarranne
Crédit photo : FFSavate
PAS ENCORE DE COMMENTAIRE...

PUBLIER UN COMMENTAIRE