Tournoi des Six Nations : Le Grand Chelem pour les Bleues

Grâce à leur victoire face au pays de Galles (38-3), les joueuses de l’équipe de France féminine de rugby remportent l’édition 2018 du Tournoi des Six Nations féminin et réalisent le Grand Chelem, pour la cinquième fois de leur histoire.

 

Invaincues durant tout le Tournoi, les françaises avaient à cœur d’achever cette dernière journée de la meilleure des manières en battant les Galloises (3-38). Elles remportent ainsi leur 6ème Tournoi des 6 Nations (2002, 2004, 2005, 2014, 2016, 2018), dont 5 Grands Chelems (2002, 2004, 2005, 2014 et 2018). Il s’agit ainsi de la troisième victoire de France Féminines sur les 5 dernières éditions du Tournoi des 6 Nations. Au-delà des victoires , cette édition 2018 du tournoi des Six Nations a également été celle du succès populaire pour les Bleues. Ce fut notamment le cas pour le France Féminines – Angleterre, lors de la précédente journée de la compétition le 10 mars :

– Une affluence record dans l’histoire du Tournoi des 6 Nations féminin, avec 17.440 spectateurs dans les tribunes du Stade des Alpes à Grenoble
– Un pic d’audience TV à près d’un million de téléspectateurs sur France 4 en fin de match (577.000 téléspectateurs en moyenne).

Ces chiffres montrent que la pratique féminine est un des principaux axes de développement du rugby français. Le nombre de licenciées a d’ailleurs plus que doublé depuis 10 ans (+121%). Elles étaient ainsi 9 210 pratiquantes en 2008 et sont aujourd’hui 20 363 !

Gaëlle Hermet (21 ans), Capitaine de France Féminines :

« Nous sommes très heureuses et fières d’avoir remporté ce Grand Chelem, qui était l’objectif principal de cette année. Au nom de toute l’équipe, je tiens à remercier du fond du coeur le public de plus en plus nombreux qui nous soutient, dans les stades ou devant sa télévision. On sent que l’intérêt du grand public pour la pratique féminine grandit d’année en année. J’espère que cette victoire va contribuer à accélérer cet engouement ».

Bernard Laporte, Président de la FFR :

« L’avenir du rugby s’écrit également au féminin. Aujourd’hui la pratique féminine fait partie intégrante des projets de développement de la FFR. Le rugby féminin bénéficie d’un énorme potentiel de croissance et je sais que l’objectif des 30.000 licenciées sera atteint très vite si nous continuons sur cette dynamique positive ».

La rédaction

 

PAS ENCORE DE COMMENTAIRE...

PUBLIER UN COMMENTAIRE