Stade de Reims Rugby, « le lien social, c’est important »

Le Stade de Reims Rugby multiplie les actions pour se démarquer dans une ville avec une large offre sportive, mais également pour créer du lien social avec ses 300 licenciés.

 

À Reims, l’offre sportive est très grande. Avec plus de 300 licenciés répartis dans 13 équipes, le Stade de Reims rugby parvint à trouver son compte. « Nous communiquons beaucoup sur les réseaux sociaux pour mettre le club en avant », indique Nicolas Hivet, le président. « Nous avons 2 800 abonnés sur notre page Facebook, ce qui nous offre de la visibilité. »

 

De l’école à l’entreprise

L’équipe qui brille le plus actuellement chez le Stade de Reims Rugby, c’est celle des seniors féminines, actuellement invaincue dans son Championnat Grand Est de rugby à 10 où elle est tenante du titre. « L’ambition est de retrouver le Championnat à XV la saison prochaine », annonce Nicolas Hivet. Pour y parvenir, le club a mandaté un jeune en service civique qui a créé l’équipe de cadettes afin de préparer la relève. « Le premier élément de la féminisation du rugby est la médiatisation. On y arrive grâce aux matches des équipes de France à XV et à 7 retransmis à la télévision », note le président. Afin de toucher le jeune public, les filles comme les garçons, un salarié du club intervient sur des temps scolaires et périscolaires. « Nous faisons un maximum d’actions autour du rugby car, plus longtemps ils ont un ballon ovale dans les mains, et plus on a de chances de les voir arriver au club », affirme Nicolas Hivet. Deux tournois sont organisés annuellement. L’un est un plateau open de rugby à 7 féminin, ouvert aux filles de 15 à 18 ans, débutantes et en section UNSS, dans les lycées pour venir se tester et éventuellement être recrutées. Lors du second, ce seront les salariés qui mettent les crampons pour un tournoi inter-entreprises de rugby à 5, discipline sans contacts choisie car elle permet la mixité et à tout le monde de jouer malgré les divers niveaux de forme physique. « Nous allons à la rencontre de ce type de public et nous pouvons éventuellement développer des partenariats », indique le président.

 

 

Être bien dans son club

Toujours dans un esprit de sport business, le club rémois a participé mi-février à l’opération “Journée des ambassadeurs” (photo), organisée par la Ligue nationale de rugby et la Société Générale, avec l’objectif de faire se rencontrer professionnels et amateurs. Après une rencontre sur le terrain et ballon en main, des collaborateurs de la Société général de la Marne au complexe Georges-Hébert, une délégation de six joueurs, dont André Gorin, 3e ligne de l’Aviron Bayonnais et Romain Magellan, ancien des Saracens, et d’un arbitre ont dirigé un entraînement de l’école de rugby, puis ont accordé une séance de dédicaces aux enfants. Avant de penser à gagner de nouveaux licenciés, le Stade de Reims veut fidéliser ceux qui portent déjà son maillot. « Chercher du lien social, c’est important pour nous, et plus on est bien dans un club, plus on va en parler autour de soi. » Ainsi, des déplacements au Stade de France pour assister aux matches du XV tricolore lors du Tournoi des Six nations 2020 ont été organisés. En fin de saison, le club organise une journée festive où les licenciés sont invités à amener un ami.

Leslie Mucret
Crédit photo : Benjamin Perret
PAS ENCORE DE COMMENTAIRE...

PUBLIER UN COMMENTAIRE