La Région Île-de-France se mobilise pour la relance du sport

Valérie Pécresse, Présidente de la Région Île-de-France, et Patrice Karam, vice-Président chargé des Sports, des Loisirs, de la Jeunesse, de la Citoyenneté et de la Vie associative, ont décidé de venir en aide aux acteurs du sport francilien, touchés par la crise.

Face à la crise, le sport francilien peut compter sur la Région. En effet, l’institution dirigée par Valérie Pécresse a acté le versement intégral de toutes les aides qui devraient échoir aux clubs. Au total, cela représente 20 millions d’euros que la Région va verser en faveur des clubs au titre de l’exercice 2021/2022. Les sommes prévues seront donc touchées par les clubs, même s’ils n’ont pas pu fournir les prestations prévues au service du grand public. De même, les initiatives qui s’inscrivent dans le cadre de conventions partenariales mais qui n’ont pas pu être menées à bien, et les stages multisports qui n’ont pas pu être organisés l’été dernier, sont eux aussi financés à 100%. La Région Île-de-France débloque également 10 millions d’euros pour la saison 2021/2022 en direction des clubs franciliens. Cela concerne aussi bien les clubs de proximité que les clubs d’envergure locale et départementale, les clubs d’envergure régionale et les clubs d’excellence. Ce sont ainsi pas moins de 12 000 petits clubs qui seront susceptibles de percevoir 400 euros (avec un bonus de 200 euros si l’association accueille des personnes en situation de handicap) sur demande de leur ligue ou de leur comité régional.
 

 
« Avec ces annonces, la Région montre le soutien qu’elle apporte régulièrement à l’ensemble du mouvement sportif, en répondant parfaitement à son système pyramidal qui va des fédérations aux clubs en s’appuyant sur les ligues et les comités régionaux, lesquels sont ses interlocuteurs privilégiés », se réjouit Evelyne Ciriegi, Présidente du CROS Île-de-France. « Le plan de relance qui est annoncé prévoit vraiment une aide très significative pour les clubs qui va sans aucune doute assurer la reprise du sport dans les meilleures conditions. Or, c’est effectivement à ce niveau que les licenciés reprendrons la route du sport. En Île-de-France, on a bien compris que c’est du club que part l’ensemble de la pyramide sportive. »

Olivier Navarranne
Crédit photos : Icon Sport et
PAS ENCORE DE COMMENTAIRE...

PUBLIER UN COMMENTAIRE