ASPORTA, un réseau pour faire vivre le sport dans les agglomérations

Alain Hamida Pisal a créé l’Association Sport et Agglomérations pour permettre aux responsables des services des sports des collectivités de cette échelle d’échanger leurs expériences afin d’améliorer les projets locaux.

Les responsables des sports des collectivités de France créent des liens à travers différents réseaux pour améliorer la gestion des intérêts sportifs de leur territoire. L’Association Sport et Agglomérations (ASPORTA) est l’un d’eux. Comme son nom l’indique, l’association s’adresse plus particulièrement aux services sports des EPCI (établissements publics de coopération intercommunale). Alain Hamida Pisal est le président-fondateur d’ASPORTA : « J’étais le président d’ANDIISS (Association nationale des directeurs et des intervenants d’installations et des services des sports) Franche-Comté, puis d’ANDIISS Bourgogne. J’ai remarqué que ce réseau regroupe plus des communes que des agglomérations, alors que ce sont de plus en plus elles qui investissent dans les équipements sportifs. Les services des sports des EPCI ont besoin de se retrouver sur des thématiques plus transversales, pas focalisées sur un seul territoire. »

Des journées d’informations

L’externalisation de l’entretien, la robotisation ou encore la mutualisation des clubs… toutes les pistes qui tendent vers l’optimisation du fonctionnement d’un équipement peuvent être abordées par l’ASPORTA. Alain Hamida Pisal, également directeur des sports de la Communauté agglomération du Grand Dole, a par exemple partagé des informations au sujet d’un robot traceur de lignes sur un terrain et d’une tribune mobile de 125 places, acquis par l’EPCI de 47 communes. L’association s’est donnée pour but d’organiser trois journées thématiques, avec des tables rondes par an. La première de 2020 aura lieu demain à Dole sur le sujet « comment dynamiser et optimiser votre équipement sportif ». Grâce à la présence de partenaires, plusieurs innovations seront présentées. « Nous allons aussi en profiter pour faire un retour d’expérience sur la construction du complexe sportif Pierre Talagrand, un nouvel équipement de six étages dans le centre-ville de Dole avec bassins, dojo, mur d’escalade entre autres », ajoute le directeur des sports. « Ces travaux ont été rendus possible grâce à un marché global de performance. Les finitions sont encore en cours, il sera livré en octobre 2020. »

 

Un échange constant

Après les élections municipales en mars, plusieurs intercommunalités vont accueillir de nouvelles équipes dans leur service des sports. « Nous sommes en train de créer un outil, sous forme de catalogue, qui met l’accent sur les équipements et l’animation territoriale, pour les nouveaux élus puissent démarrer avec un support », annonce Alain Hamida Pisal. « Nous comptons le présenter en septembre lors de notre 3e journée de l’année à des élus qui auront quelques mois d’expérience. » Les interactions avec les adhérents ne se limitent pas aux journées thématiques, en particulier pour ceux qui ne sont pas dans un secteur proche du Jura. Car l’ASPORTA a des adhérents répartis sur toute la France, mais aussi en Suisse, en Italie et au Canada. « Nous avons des échanges réguliers par mail », précise le président d’ASPORTA. L’adhésion est gratuite. « Il faut surtout avoir une volonté de se rapprocher et de s’épauler », insiste le président d’ASPORTA. « Ils viennent chercher des éléments, mais eux nous apportent leur expérience. Nous avons 33 adhérents, mais je préfère 33 personnes actives et motivées, que 400 consommateurs. »

Leslie Mucret
Crédit photo : ASPORTA
PAS ENCORE DE COMMENTAIRE...

PUBLIER UN COMMENTAIRE