10/24/2020

Veni Vici : une course pour venir et voir du patrimoine

L’événement de running Veni Vici a été conçu pour dévoiler le patrimoine, en particulier romain, du Gard aux coureurs et marcheurs de tous niveaux. La 1ère édition aura lieu le samedi 12 septembre 2020.

 
Dans le Gard, un aqueduc romain traversait Nîmes, puis le Pont du Gard jusqu’à Uzès. Le samedi 12 septembre, des coureurs et des marcheurs vont emprunter ce tracé lors de la 1ere édition de la Veni Vici. L’association YESWERUN est à l’organisation avec le Département du Gard, la Région Occitanie et les villes concernées de cet événement, qui, au-delà de la performance, est une opération de tourisme sportif en s’appuyant sur la romanité, spécificité des lieux. Les adeptes de running hésitent de moins en moins à se déplacer pour une course dans une région qui présente un attrait culturel. Cette édition de la Veni Vici devrait répondre à leurs attentes en permettant de (re)découvrir le Pont du Gard, cet ouvrage antique construit au Ier siècle pour alimenter Nîmes en eau et classé au Patrimoine mondial de l’UNESCO. Entre garrigue et villages typiques, pas moins de 22 ouvrages feront aussi partie du décor jusqu’à l’arrivée du château d’Uzès. Autant d’arguments pour faire de la Veni Vici un des plus beaux trails running de France.

 

 

Des compétiteurs et des familles

YESWERUN est habitué à organiser des courses dans le département grâce au Nîmes Urban Trail et déjà son but était de toucher les sportifs occasionnels et le grand public en plus des compétiteurs. Sur ce modèle, quatre distances seront proposées. Le départ du trail de 65 km, à réaliser seul ou en relais, sera donné depuis les Jardins de la Fontaine de Nîmes. Les traileurs pourront choisir une distance plus courte, une boucle de 12 km sur le Pont du Gard. Deux autres formules font partie de l’offre de cette Veni Vici, dont une marche nordique chronométrée de 22 km au départ du Pont du Gard, direction Uzès. Enfin, une balade gourmande, ouverte à partir de 10 ans et qui débutera d’Argilliers, permettra à un public plus familial de participer et de découvrir les produits locaux.

 

 

Assurer la sécurité de tous

Cette première édition aurait dû avoir lieu le 8 avril, mais la pandémie de Covid-19 en a décidé autrement. Les organisateurs de YESWERUN et leurs partenaires ont choisi de repousser l’événement au 12 septembre. Afin de répondre aux différentes contraintes mises en place pour endiguer la circulation du coronavirus, les participants porteront le masque au moment du retrait du dossard, qui fera dans un bâtiment fermé avec un sens de circulation défini, et sur la ligne de départ. Les départs par vagues étaient déjà une habitude des courses de YESWERUN, ils seront encore plus nombreux sur la Veni Vici. Les organisateurs ont dû réduire la voilure pour les animations auprès du public en gardant uniquement un village des partenaires étiré. Ces différentes mesures seront appliquées pour assurer le bon déroulement de la Veni Vici et aussi la sécurité des participants et de leurs accompagnants.

Leslie Mucret
Crédit photo : Cyrille Quintard
PAS ENCORE DE COMMENTAIRE...

PUBLIER UN COMMENTAIRE