Les sportifs plus rapidement pris en charge à Toulouse

Une Clinique universitaire du sport regroupe plusieurs services au CHU Pierre Paul Riquet de Toulouse afin d’optimiser la prise en charge d’un sportif amateur ou professionnel.

 

La Clinique universitaire du sport (CSU) de Toulouse a été inaugurée au Centre hospitalier universitaire Pierre Paul Riquet, site de Purpan, en juillet dernier en présence de la Ministre des Sports, mais c’est depuis le début de l’année 2019 que plusieurs services se sont réunis pour améliorer le suivi des sportifs. « Nous avons mis ensemble les compétences dans une même unité de lieu », résume Dr Étienne Cavaignac, chirurgien orthopédique, qui travaille maintenant aux côtés de confrères de la médecine du sport, la radiologie et de l’imagerie médicale ou encore de la rhumatologie dans cette CUS. « Nous ne sommes pas fermés à d’autres services », précise-t-il. « Des cardiologues et des anesthésistes sont très intéressés pour nous rejoindre. »

 

 

Les sportifs professionnels et amateurs

Les médecins du sport ont déménagé pour intégrer cette clinique du sport. « L’objectif est d’optimiser la prise en charge des sportifs », insiste Dr Étienne Cavaignac. « Il m’est arrivé de rencontrer un patient, de comprendre que sa pathologie relevait plus de la médecine du sport et de tout de suite l’orienter vers ce service. Plusieurs rendez-vous peuvent être pris dans la journée. » Globalement, deux types de populations suivent des consultations à la CUS, les athlètes victime d’une blessure liée à leur discipline et les personnes atteintes d’une pathologique qui utilisent le sport pour se mettre sur la voie de la guérison. La Clinique universitaire du sport travaille en partenariat avec le Stade Toulousain, le Castres olympique ou encore le Toulouse olympique XIII et les négociations sont avancées avec le Toulouse football club. Cependant, « nous accueillons les sportifs de tous niveaux », précise le chirurgien. « Notre prise en charge est la même pour tous les patients grâce à un accompagnement sur mesure. » Tous peuvent bénéficier du plateau d’explorations fonctionnelles à l’exercice dernier cri.

 

Soin, éducation et recherche

Le CHU Pierre Paul Riquet affichait la volonté de créer une telle clinique dédiée au sport depuis longtemps. L’attribution de la Coupe du monde de rugby en 2023 ainsi que des Jeux olympiques et paralympiques en 2024 à la France a servi d’accélérateur. Depuis l’ouverture, le chirurgien orthopédique voit les résultats : « la fréquentation a augmenté, la prise en charge est plus fluide. » La Clinique universitaire du sport s’appuie sur trois piliers : le sport, mais aussi l’éducation et la recherche. « Nous sommes également en partenariat avec le CREPS et nous avons signé une convention avec la Faculté des sciences du sport et du mouvement humain de Toulouse », ajoute Dr Étienne Cavaignac.

Leslie Mucret
Crédit photos : CHU de Toulouse et MGEN
PAS ENCORE DE COMMENTAIRE...

PUBLIER UN COMMENTAIRE