Sport santé : l’ALLFS veut ouvrir ses infrastructures aux Lozériens

L’Association lozérienne de lutte contre les fléaux sociaux a candidaté pour le label Maison Sport Santé afin de faire profiter de son complexe sportif adapté et de son savoir-faire à un plus large public.

 

Comme 137 autres structures en France, l’Association lozérienne de lutte contre les fléaux sociaux (ALLFS) a reçu le label Maison Sport Santé, de la part du ministère des Sports et du ministère des Solidarités et de la Santé. « Notre cœur de métier c’est le médico-social », résume Vincent Bardou, directeur général de l’ALLFS. « Nos établissements dans le département accueillent des adultes et des enfants en situation de handicap et nous avons constaté chez eux une nécessité d’accéder à des activités physiques et sportives. Il y a dix ans, nous avons fait construire un complexe sportif, avec pelouse synthétique, piste d’athlétisme, halle de sport et centre de remise en forme, accessible principalement dédié à la pratique handisport. » Actuellement, ce complexe situé à Montrodat, près de Marvejols, reçoit uniquement des bénéficiaires de l’ALLFS et des sportifs de haut niveau. Or, l’association voudrait l’ouvrir à un nouveau public du département, notamment les personnes à qui du sport a été prescrit sur ordonnance, d’où sa démarche de candidater pour le label Maison Sport Santé.

 

 

Trouver des financements

En Lozère, le constat est le même qu’au niveau national : des personnes en affection de longue durée ne se tournent pas vers les activités physiques parce qu’elles ne se pensent pas aptes, mais aussi parce qu’elles ne trouvent pas une offre adaptée. « Nous pouvons développer cette offre en nous appuyant sur ce complexe sportif complet et accessible, et sur les médecins et éducateurs physiques déjà sur place », souligne Vincent Bardou. « Notre projet est ambitieux, nous avons l’outil parfait et les compétences. Encore faut-il avoir le levier financier. Le travail commence maintenant. » Le projet est bien avancé, mais l’ALLFS, peu de temps après avoir reçu cette distinction, manque de visibilité sur les moyens attribués. Les infrastructures seront ouvertes pour un prix accessible, mais l’association, deuxième employeur privé de la Lozère, doit trouver d’autres sources de financement pour la faire vivre. « Le Conseil départemental semble prêt à nous aider, mais il ne doit pas être seul », insiste Vincent Bardou. « On verra comme les choses vont se “goupiller”. » L’ALLFS devrait pouvoir s’appuyer sur une cellule créée par le ministère des Sports et le ministère des Solidarités et de la Santé et destinée à aider les Maisons Sport Santé à trouver un financement sur des lignes de budget existantes.

Après Maison Sport Santé, Centre de préparation aux Jeux

Antenne du CREPS de Montpellier, le centre de Montrodat reçoit des apprentis du CFA des sports afin de les sensibiliser au handicap. « Nous voulons faire en sorte que cette notion soit prise en compte par les futurs professionnels », explique Vincent Bardou. Des membres des équipes de France de tennis de table, d’escrime ou encore de boccia viennent régulièrement en stage dans ce complexe. Dans ce cadre, l’ALLFS candidate pour devenir aussi Centre de préparation aux Jeux.

Leslie Mucret
Crédit photos : Aurelien Meunier / Icon Sport et MGEN
PAS ENCORE DE COMMENTAIRE...

PUBLIER UN COMMENTAIRE