L’édito de Camille Lecointre

Je suis originaire du Havre, où j’ai commencé la voile. Ça marchait bien alors j’ai voulu en faire plus et je suis allée en sports études à Brest. Je suis restée dans cette ville et je suis licenciée à la Société des régates de Brest depuis les années 2000.

 
Brest abrite l’un des trois pôles France de voile, avec Marseille et la Rochelle. Il y a une bonne structure avec des coaches compétents qui nous font progresser et on peut s’entraîner dans de bonnes conditions. Il y a même un grand hangar pour stocker tous les bateaux.

Ma coéquipière en voile 470, Aloïse Retornaz, va me rejoindre à Brest. Ça sera plus simple pour nous entraîner : on va se retrouver plus régulièrement et mieux s’adapter aux conditions météorologiques. Je vise la qualification pour les Jeux olympiques de Tokyo en 2020. Paris 2024, c’est encore trop tôt pour y penser. Je ne sais pas si j’y serais, mais ça serait une belle fin de connaître les JO en France.

> Découvrez notre deuxième édition consacrée à la région Bretagne

Je reçois une petite aide financière du Département qui augmente à l’approche des Jeux olympiques. Je suis la marraine de la Team nautisme, rassemblée par le département du Finistère. Je connais tous les sportifs espoirs qui la composent, à qui je donne des conseils et dont je suis le parcours de plus ou moins près.

Par Leslie Mucret
PAS ENCORE DE COMMENTAIRE...

PUBLIER UN COMMENTAIRE