Paris 2024 : GCC va construire le Centre aquatique de Marville

Au terme du processus d’appel d’offre, le marché global de performances du futur Centre aquatique de Marville a été attribué au groupement d’entreprises mené par GCC.

 
GCC opérera sous maîtrise d’ouvrage du Conseil départemental de la Seine-Saint-Denis et sous la supervision de la SOLIDEO. Après une phase de conception, d’études et d’obtention du permis de construire, les travaux débuteront en janvier 2022 et s’achèveront en octobre 2023, avant une ouverture du nouveau Centre aquatique début 2024. Cet équipement sera financé à hauteur de 30,5 millions d’euros (valeur 2016) par la SOLIDEO, grâce notamment aux importantes contributions de la Ville de Paris et du Conseil Départemental de la Seine-Saint-Denis à son budget. Ce nouveau centre aquatique remplacera l’actuelle piscine ouverte en 1975 au sein du Parc départemental des sports de Marville situé entre les communes de Saint-Denis et de La Courneuve. Il offrira un espace totalement neuf de 4 600m2 dont près de 1 600m2 de plan d’eau, avec des bassins intérieurs et extérieurs, un espace bien-être et balnéothérapie, deux solariums, une plage aqualudique ou encore une lagune de jeux.
 

 
Pendant les Jeux Olympiques, le Centre aquatique accueillera les entraînements de water-polo. Après 2024, ce nouvel équipement public renforcera considérablement l’offre aquatique du parc des sports de Marville, que ce soit pour une pratique sportive ou de loisirs, des clubs, des groupes scolaires et des habitant.e.s de la Seine-Saint-Denis. Le futur Centre aquatique s’inscrit ainsi pleinement dans le « Plan piscines » de 40 millions d’euros voté par le Département fin 2015 et visant à la rénovation de la moitié des piscines et à la construction de 5 nouvelles piscines en Seine-Saint-Denis. « Le futur Centre aquatique de Marville est la parfaite illustration de l’héritage des Jeux en Seine-Saint-Denis, puisqu’il permettra à la fois d’accueillir les sportifs durant la compétition et qu’il profitera ensuite aux habitantes et habitants pour de très nombreux usages. Il constitue à ce titre un élément majeur et durable de nos politiques publiques pour le développement de la natation en Seine-Saint-Denis. Je salue par ailleurs le projet du groupement GCC qui permettra d’en faire un équipement particulièrement beau, fonctionnel et soucieux des enjeux environnementaux », explique Stéphane Troussel, Président du Département de la Seine-Saint-Denis.

Olivier Navarranne
Crédit photo : Nolwenn Le Gouic / Icon Sport
PAS ENCORE DE COMMENTAIRE...

PUBLIER UN COMMENTAIRE