Natation : Double projet synchronisé pour Charlotte et Laura Tremble

Âgées de 21 ans, Charlotte et Laura Tremble sont les plus grands espoirs français en natation synchronisées. Alors qu’elles visent une participation aux prochains JO de Tokyo, les deux jeunes femmes mènent également des études d’ingénieurs en aéronautique.

« Elles seront en finales des JO de Tokyo, pour approcher le plus possible le podium à Paris 2024, elles ont besoin de surprendre et elles sont capables de le faire. » Triple championne du monde de natation synchronisée, Viriginie Dedieu ne tarie pas d’éloges au moment d’évoquer le cas de Charlotte et Laura Tremble. Les deux jumelles de 21 ans, natives de Compiègne, représentent aujourd’hui la principale chance française dans la discipline. Et pour cause : depuis plusieurs années elles ne cessent de grimper dans la hiérarchie internationale. Lors des championnats d’Europe 2018, les sœurs Tremble terminent au 7e rang, à seulement cinq points du podium. Un an plus tard, le duo se classe 8e des championnats du monde. Une vraie performance qui en appelle d’autres, notamment lors des prochains Jeux olympiques.
 
Un rendez-vous à Tokyo qui permettrait aux deux nageuses d’apprendre et d’engranger de l’expérience. Car, comme Viriginie Dedieu, l’affirme, c’est surtout Paris 2024 qui fait figure d’objectif principal. La capitale, les sœurs Tremble la connaissent bien, elles qui s’entraînent huit heures par jour du côté de l’INSEP. Avec (fort heureusement), un jour de repos le dimanche, Charlotte et Laura Tremble suivent donc un entraînement colossal, avec une idée en tête : monter sur le podium à l’occasion des Jeux olympiques dans trois ans, à domicile.
 

 
Mais ce n’est pas là le seul objectif des deux sœurs, qui sont sur tous les fronts. En parallèle de cette carrière sportive très prometteuse, les jumelles Tremble suivent des études d’ingénieurs en aéronautique au sein de l’IPSA, à Paris. Le corps dans le bassin et la tête dans les étoiles : le double projet des deux sœurs est admirable. Mais entre carrière sportive et études, tout n’est pas toujours de tout repos. Pour les aider à réaliser et financer leurs rêves, des étudiantes de l’INSEEC U. ont lancé une campagne de financement participatif.
 
Cette campagne a été un franc succès : alors que la barre était fixée à 3000 euros, la somme récoltée est montée jusqu’à 3560 euros. Une vraie réussite qui va permettre aux sœurs Tremble de financer leurs études au cours d’une année 2021 qui promet d’être particulièrement chargée. En effet, les deux nageuses vont tenter de gagner leur ticket pour les Jeux olympiques de Tokyo. Alors qu’elles auront 22 ans seulement en juin prochain, ce serait la plus belle récompense pour deux jeunes femmes en quête de synchronisation, 40 heures par semaine dans les bassins.

Olivier Navarranne
Crédit photos : Gepa / Icon Sport et
PAS ENCORE DE COMMENTAIRE...

PUBLIER UN COMMENTAIRE