La natation surnage sur le territoire

La dynamique de la pratique de la natation se concrétise un peu partout sur le territoire. Un engouement qui touche aussi bien le haut niveau que les collectivités, sans oublier les pratiquants quotidiens au sein des structures dédiées.

 

Philippe Schweitzer – Entraîneur au sein du Centre national d’entraînement en altitude de Font-Romeu

« Je suis notamment en charge du suivi et de l’organisation des stages de regroupement du collectif Relève. Ce dernier concerne de jeunes nageurs de 14 à 19 ans, identifiés par la Direction Technique Nationale, en vue des Jeux de Paris 2024. Le but est de se donner les moyens de rassembler toute une génération d’athlètes identifiés sur un seul site. Nous procédons à une analyse des performances lors des compétitions internationales et définissons des objectifs de développement, avant de mettre en place des stratégies de transformation du nageur pour gagner en performance. »

 

Delphine Maréchal – Coordinatrice du Pôle espoir de natation synchronisée d’Aix-en-Provence

« La structure existe depuis 1989, elle a formé de très nombreuses nageuses internationales. Il y a donc un réel savoir-faire qui s’est pérennisé avec le temps. La réussite de la structure repose sur l’association entre le CREPS, en charge notamment du suivi médical et scolaire, et le club du Pays d’Aix, en charge du projet sportif. Cette année, nous accueillons 18 athlètes, 17 filles et un garçon. Le but est de les former et les préparer pour les différentes échéances, je pense aux championnats d’Europe juniors en juin prochain. À terme, l’objectif est évidemment de les amener vers le haut niveau. »

 

 

Chantal Cottereau – Vice-Présidente du Département de la Seine-Maritime en charge du sport

« Le Département de la Seine-Maritime s’est engagé en faveur d’un Plan Piscine 2018-2020 en relevant ses plafonds de subvention pour la rénovation et la construction des piscines et favoriser ainsi l’effet levier. Une commune ou un Établissement public de coopération intercommunale (EPCI) qui souhaiterait investir dans ces équipements aquatiques est donc accompagné par le Département de la Seine-Maritime de manière significative. »

 

Sébastien Vichard – Directeur du centre aquatique Nautilia du Florival à Guebwiller

« Nous proposons de nombreuses activités au sein de l’espace aquatique, l’aquagym étant celle qui recueille le plus de succès avec un taux de remplissage de 90%. Nous avons aussi de l’aquabiking, de l’aquarunning ou encore des cours de natation classique. Nous nous adressons à tous les publics, nous avons aussi bien des bébés nageurs, de 6 mois à 4 ans, que des seniors. Au total, nous avons compté 140 000 entrées sur l’espace aquatique seul en 2019, un chiffre en hausse. Désormais, nous avons notamment pour projet de développer les cours collectifs en natation. »

 

Par Olivier Navarranne
Crédit photo : Icon Sport
PAS ENCORE DE COMMENTAIRE...

PUBLIER UN COMMENTAIRE