Un très beau plateau au Jumping International de Bordeaux

Du 1er au 4 février, le Jumping International de Bordeaux attirera les plus grands cavaliers et meneurs. Pour la seule discipline du saut d’obstacles, quatre anciens vainqueurs de l’épreuve seront présents…

 

Au-delà de la présence d’anciens champions de la Coupe du Monde, les Allemands Christian Ahlmann, Daniel Deusser et Marcus Ehning, ainsi que du champion olympique suisse Steve Guerdat, de nombreux cavaliers d’ores et déjà qualifiés pour la finale mondiale de l’AccorHotels Arena de Paris Bercy (10 au 15 avril) seront présents pour le Jumping International de Bordeaux. D’autres cavaliers viendront chercher en Gironde la petite poignée de points qui leur manquent encore pour Bercy. Ce sera notamment le cas des Français Simon Delestre et Julien Épaillard. À moins d’un résultat le week-end prochain à Leipzig, d’autres cavaliers de renom comme Scott Brash, Aldrick Cheronnet ou encore Pénélope Leprévost seront contraints à l’exploit à Bordeaux, c’est-à-dire à une place sur le podium, si Bercy fait partie de leurs rêves.

Des surprises pour ce Jumping ?

Mais la surprise peut également venir de ceux qui n’ont plus de chance d’accéder à la Finale de la Coupe du Monde, comme le Normand Alexis Deroubaix, auteur d’une belle performance à Genève en décembre dernier. Mais surtout, elle peut venir de tous ces cavaliers français qui auront à cœur de se faire remarquer en cette année de Jeux équestres mondiaux : Cédric Angot, Olivier Robert, excellent le week-end dernier à Bâle ou Julien Gonin, qui avait brillé l’an dernier à Calgary. Quelle que soit la discipline, le Jumping International de Bordeaux ne faillit pas à sa réputation de grand rendez-vous sportif hivernal. Des champions olympiques, des champions du Monde, des vainqueurs de la Coupe du Monde, le seul vainqueur de Grand Chelem de saut d’obstacles de l’histoire ou encore le quadruple vainqueur de la Coupe du Monde d’attelage. En bref, tout ce qui se fait de mieux dans les trois disciplines pour vibrer pendant quatre jours…

La rédaction

 

Crédit photo : Icon Sport
PAS ENCORE DE COMMENTAIRE...

PUBLIER UN COMMENTAIRE