08/15/2020

Le parachutisme en vedette à Laval

Du 7 au 11 août 2020, la Fédération Française de Parachutisme organise la Coupe de France et le Championnat de France de Précision d’Atterrissage et Voltige ainsi que le Championnat de France de Précision d’Atterrissage en ascensionnel à l’école de parachutisme de Laval.

L’école de parachutisme de Laval accueillera les compétiteurs à partir du samedi 1er août. De cette façon, les parachutistes pourront s’entraîner durant la semaine précédant les compétitions. Deux moyens aériens seront mis en place pour le bon déroulement des compétitions : un avion Pilatus et un avion Cessna 206 Soloy. La Précision d’Atterrissage est une discipline où la technique de pilotage de la voile est prépondérante. Largué à 1.000 mètres d’altitude, le parachutiste, évoluant voile ouverte, doit, avec le talon, toucher «le carreau», une cible de 2 centimètres placée au centre d’un disque électronique de 32 centimètres de diamètre, disposé sur une plateforme souple, généralement en mousse. La performance est mesurée électroniquement jusqu’à 16 centimètres.

 

 

Le parachutisme ascensionnel consiste en un décollage sous parachute, sous voile, tracté par un véhicule à moteur, une automobile ou un treuil. On peut utiliser presque tous les types de voiles, voiles de saut ou ailes de parapente. Le décollage est soumis à une contrainte : il doit être effectué dans l’axe du vent et face à lui. Un vent léger facilite le décollage, mais il ne doit pas excéder 12 nœuds. Une fois l’altitude atteinte, dénommée «apogée», le parachutiste, après libération du câble à l’altitude, manœuvre sa voile et redescend comme dans un saut classique en parachute. L’ascensionnel est de plus en plus utilisé pour l’entraînement en Précision d’Atterrissage, car il multiplie les vols, à moindre coût, mais, aussi, pour les très jeunes, dès 12 ans, qui peuvent ainsi découvrir la passion de la conduite sous voile.

Olivier Navarranne
Crédit photo : Fédération Française de Parachutisme

PUBLIER UN COMMENTAIRE