La Coupe Icare s’exporte en Chine !

Au terme d’une longue année de discussions, l’association organisatrice Coupe Icare.Org a signé officiellement le premier contrat de son histoire, permettant l’exportation de la célèbre manifestation dans un autre pays que la France. C’est en Chine, dans la ville de Qingdao, province du Shandong, que la Coupe Icare sera donc déclinée à partir de 2018.

 

Un contrat d’un an, renouvelable pendant dix ans au maximum, a donc été conclu avec M. Wang, homme d’affaire chinois, propriétaire de plusieurs écoles de parapente et de paramoteur dans son pays, et visiteur de la Coupe Icare depuis sept ans. Cet accord comprend l’organisation d’une édition annuelle de la Coupe Icare en Chine, l’utilisation du concept (Icarnaval, Icare Expo, Icare Show, Icares du Cinéma, Icare Folies) et les droits d’utilisation du nom Coupe Icare et de son identité visuelle (affiche, site internet). En échange de la somme de 50 000 € par an, M. Wang s’est engagé à organiser la Coupe Icare chinoise en accord avec les valeurs fondatrices de la Coupe Icare originelle : respect des droits de l’Homme et de l’enfant, de l’environnement, de la sécurité des pilotes et du public. Ce contrat a par ailleurs été vérifié par des juristes internationaux avant sa signature et la marque “Coupe Icare” déposée en Chine par l’association française.

Une totale coopération…

Une délégation française sera présente lors de l’édition chinoise, afin de s’assurer du respect de l’image et des valeurs de la manifestation. Cette délégation aura également la mission d’accompagner techniquement les organisateurs chinois et de leur transmettre le savoir-faire français en matière d’événement aérien. L’argent versé à la manifestation française sera réinjecté dans son budget de fonctionnement, pour les animations et les services au public. Par ailleurs, pour une totale transparence de l’organisation de sa manifestation, M. Wang souhaite que l’un des membres du bureau de l’association française figure au comité d’organisation chinois et participe à son développement. Une réunion de l’association française aura lieu très prochainement afin de désigner son représentant officiel pour la Chine. C’est donc par une totale coopération que les deux parties se sont engagées à travailler main dans la main. Avec la seule ambition de développer les sports aériens, et ce partout dans le monde…

La rédaction

 

PAS ENCORE DE COMMENTAIRE...

PUBLIER UN COMMENTAIRE