Carole Castellani : « Le niveau est de plus en plus élevé »

Carole Castellani fait partie des 500 athlètes attendus pour la 8e édition du French Throwdown, qui se déroulera le week-end du 22 au 24 juin à Paris. Entretien avec la championne de CrossFit.

 

Comment vous êtes-vous préparée pour cet événement qui récompense l’homme et la femme les plus en forme de l’année ?

Il s’agit d’une compétition qui est intégrée dans ma préparation générale de l’année. Depuis les Regionals, il s’agit de l’un de mes objectifs principaux. Pour m’y préparer au mieux, je suis un programme établi par un coach de la salle où je m’entraîne. J’essaie de faire beaucoup de cardio, ce qui constitue un peu mon point faible en ce moment. Sinon, j’ai pris un peu de poids cette année, je vais essayer d’en tirer profit.

Que viserez-vous lors de cette nouvelle édition du French Throwdown ?

J’aimerais participer à la finale. L’an dernier, j’avais écopé d’une pénalité. J’étais un peu frustrée et j’ai donc envie de me rattraper. Si j’accède à la finale, j’essaierais alors de monter sur le podium.

Quel regard portez-vous sur l’évolution de la pratique du CrossFit en France ?

Un regard très positif. Cela évolue vraiment dans le bon sens. Le niveau est de plus en plus élevé, aussi bien chez les hommes que chez les femmes. Notre communauté ne cesse de s’agrandir. Toutefois, nous avons encore beaucoup retard sur les Américains, au moins 5 ou 6 ans.

A côté du CrossFit, vous exercez la profession de préparateur physique au LOU Rugby…

Exact. J’ai commencé ce métier à temps partiel, en 2010, après la fin de mes études. Depuis 2012, je l’exerce à temps plein. Il s’agit de mon activité principale. Cette saison, je m’occuperai de tous les espoirs du club, y compris ceux du centre de formation.

Comment gérez-vous votre alimentation ?

J’aime manger sainement donc je n’ai pas spécialement besoin de faire attention. J’équilibre mes apports dans la journée en fonction de mes entraînements. Mais je ne me prive pas !

> Pur Vitaé : Des complément alimentaires naturels “made in France”
Arnaud Lapointe

 

PAS ENCORE DE COMMENTAIRE...

PUBLIER UN COMMENTAIRE