Des « géants » aux départementaux de basket

1m80, 1m86 et 1m89… Voilà la taille des trois « géants » que j’ai suivi lors des championnats départementaux de basket UNSS le mercredi 8 mars, au complexe sportif de Bonchamp.

Lucas, Eliott et Tonin sont élèves au collège Pierre Dubois en classe de 4ème. Ils sont tous les trois originaires de la ville de l’Huisserie et mesurent plus d’1m80.

Après une qualification relativement facile aux championnats de district du 18 Janvier, l’équipe de Pierre Dubois affronte aujourd’hui 4 équipes mayennaises. L’enjeu est plutôt intéressant, puisqu’une victoire leur permettrait de se rendre au championnat académique. C’est lors de ces moments que le rôle des grands devient important. En effet, la taille est un facteur considérable au basket, comme a pu me le confirmer Lucas, 13 ans : « Quand on est grand c’est un avantage, surtout pour prendre des rebonds. Contre des équipes « petites », ce n’est pas difficile ».

Être grand au basket est un atout pour son équipe mais n’est pas toujours facile à jouer. Principalement en club, les grands sont très sollicités. Ils ont une certaine pression et doivent montrer que leur taille les rend indispensables au groupe. Eliott m’a affirmé : « C’est ma taille qui m’a permis de rentrer dans l’équipe où je suis aujourd’hui. Sans elle je n’y serais sûrement pas ». L’équipe est composée de dix joueurs, dont deux qui ne sont pas basketteurs. Les autres jouent au basket en club à Bonchamp, à l’Huisserie et à l’US Laval. Les niveaux sont très variables. Certains ne jouent pas au basket, d’autres jouent en départemental, d’autres en région et deux font même partie d’une équipe de niveau interrégional.

Cette majorité de « bons basketteurs » permet à l’équipe de gagner ses matchs sans aucune difficulté. Seule la dernière rencontre avec Gorron est plus compliquée. Lors de ce match, la présence des grands est très bénéfique. Tonin, 1m89, me précise : « En club, ce n’est pas rare que j’affronte des équipes avec des joueurs de ma taille et même des plus grands ». Ces entraînements permettent de ne pas être dépassé lorsqu’une équipe est plus performante que les autres, comme celle de Gorron.

Les « géants » ont encore sûrement beaucoup d’avenir dans le basket. Chacun m’ont confié que leur croissance n’était pas terminée. Certains atteindront probablement les 2m à l’âge adulte.

Bravo à tous les joueurs de ces championnats départementaux et aux jeunes officiels !

Hugo Fernandes

PAS ENCORE DE COMMENTAIRE...

Désolé, vous ne pouvez pas laisser de commentaire sur cet article.