Les marqueurs de l’évolution de la société

Des marqueurs matérialisés par les œuvres exceptionnelles de quelques hommes et femmes que les meilleurs livres d’histoire veulent bien citer.

 

Parmi ces marqueurs : les mathématiques, avec des personnalités comme Thalès, qui décéda dans les tribunes d’un stade lors d’une compétition sportive ; la philosophie, avec des personnalités comme Aristote véritable, « fan » de pentathlon ; la littérature, avec des personnalités comme Albert Camus, qui expliquait que sa connaissance des hommes provenait essentiellement de sa pratique et de son observation du football ; la musique, avec des personnalités comme Micheline Ostermeyer, qui indiquait puiser sa capacité à se dépasser dans les qualités acquises lors de ses compétitions sportives (triple médaillée olympique) ; la peinture, avec des personnalités comme Robert Delaunay, qui valorisait le sport avec des tableaux tels que « L’équipe de Cardiff » ; …

Mais, des hommes et des femmes que les hasards de la vie avaient fait naitre dans des familles suffisamment aisées pour leur permettre de ne pas être accaparés, dès leur plus jeune âge, par des « temps de vie imposés », tels que les travaux des champs, les tâches ménagères, les travaux des mines, … Des hommes et des femmes qui disposaient de « temps de vie libérés » suffisants pour créer, pour innover et pour façonner des marqueurs de l’évolution de notre société.

Aujourd’hui, l’inéluctable progression des « temps de vie libérés » au regard des « temps de vie imposés », donne l’opportunité à ceux qui le souhaitent d’enclencher une démarche créative et de contribuer au façonnage des marqueurs de l’évolution de notre société. Mais, comme par le passé, cette contribution passe par quelques prérequis qui associent les sensibilités émanant des connaissances et pratiques culturelles, aux dépassements émanant des pratiques sportives.

L’opportunité que chaque enfant a, de contribuer à un marquage de l’évolution de « sa société », ne dépend pas uniquement de lui, elle dépend également de la capacité que nous avons à l’aider dans cette approche. En cela, les collectivités territoriales ont un rôle éminemment important à jouer, en organisant des accompagnements éducatifs qui soient de véritables tremplins vers les pratiques sportives et culturelles. Parmi les repères de la volonté politique des collectivités qui souhaitent accompagner les enfants vers les aptitudes développées dans les pratiques sportives et culturelles, il y a le niveau de qualité des temps d’activités périscolaires (TAP) qu’elles organisent. Parmi les repères de la volonté politique d’un gouvernement qui souhaite accompagner les enfants vers les aptitudes développées dans les pratiques sportives et culturelles, il y a le niveau des aides qu’il octroie aux collectivités pour l’organisation de ces temps d’activités périscolaires.

Légitimement désireux de construire leur propre « art de vie », les enfants du 21ème siècle, tous les enfants du 21ème siècle, doivent être mis en situation de pouvoir produire les marqueurs de l’évolution de « leur société ».

Jean-pierre Faye

 

Crédit photo : PA Images / Icon Sport
PAS ENCORE DE COMMENTAIRE...

PUBLIER UN COMMENTAIRE