À Deauville, une nouvelle académie pour former les cavaliers de demain

Pour les jeunes cavaliers français souhaitant atteindre le haut niveau tout en poursuivant leur cursus scolaire, c’est bien souvent un parcours du combattant. Pour y remédier, Sabrine Delaveau, épouse du champion Patrice Delaveau, va ouvrir à la rentrée prochaine une académie alliant sport et études. Explications.

 

« Depuis 20 ans que j’accompagne mon mari Patrice Delaveau dans le milieu équestre, j’ai décelé un manque au niveau des structures de formation. Quand je vois comment Kevin Staut, Simon Delestre ou Pénélope Leprévost sont arrivés au plus haut niveau, je constate que rien ne leur a été facilité. Il existe des filières de sport-études qui font avec les moyens dont ils disposent, mais je pense qu’il y a la possibilité de mieux faire et de proposer un parcours alliant la formation au haut niveau et les études. Trop de jeunes cavaliers choisissent la déscolarisation pour tenter leur chance dans les compétitions mais le risque est grand car seule une minorité finit par faire carrière. »

La solution : une académie complète

« L’Académie Delaveau que je mets en place se décline en deux lieux à Deauville : la cité scolaire André-Maurois où les jeunes peuvent bénéficier d’aménagements d’emploi du temps tout en étant mêlés au reste des élèves, et le Pôle international du cheval, une infrastructure de référence dans le milieu équestre. Toutes les structures sont à disposition pour faire progresser les jeunes aussi bien sportivement que scolairement et humainement. »

L’objectif : un accompagnement à la carte

« On propose un accompagnement à la carte des adolescents que nous allons suivre. La formation sportive sera gérée par Claude Castex, un entraîneur renommé et habitué à travailler avec les plus jeunes. Nous proposerons aussi de la préparation physique et mentale ainsi que des cours de media training. L’idée est de mettre les inscrits dans les meilleures conditions en aiguillant si nécessaire ceux qui ne pourront finalement pas accéder au plus haut niveau. Les métiers du cheval offrent un large panel de possibilités de carrière en dehors des compétitions, pour permettre de continuer à vivre de sa passion. C’est tout l’intérêt de mener de front la formation sportive et le cursus scolaire. »

Doucement mais surement

« La formation est ouverte à tous les enfants et adolescents du 6e à la Terminale. Nous allons débuter modestement avec une première promotion d’une douzaine de jeunes en visant un nombre compris entre quinze et vingt en troisième année. Pour être à l’écoute de chacun, il faut travailler avec des effectifs réduits. »

Candidatures ouvertes !

« J’ai déjà retenu un premier groupe parmi les soixante-dix dossiers reçus jusqu’à présent. Les candidatures resteront ouvertes jusqu’à la fin de l’année scolaire. Je me rendrai également sur les concours de jeunes pour faire connaître l’académie. Les sélections se font sur dossier en prenant en compte à la fois les résultats scolaires et en compétition, ainsi que la personnalité et le projet des enfants. » Plus d’informations sur academiedelaveau.fr

Par Régis Delanoë
Crédit photo : DR
PAS ENCORE DE COMMENTAIRE...

PUBLIER UN COMMENTAIRE