VTT – Pauline Ferrand-Prévot : « Je veux être championne olympique »

Présente à Londres en 2012 et à Rio en 2016, Pauline Ferrand-Prévot n’a toujours pas de breloque olympique autour du cou. Championne du monde en titre, la spécialiste de VTT espère corriger cette anomalie du côté de Tokyo.

Un retour tant attendu. Après des années difficiles à cause de soucis de santé, Pauline Ferrrand-Prévot décide fin 2019 d’arrêter provisoirement le cyclisme sur route pour se consacrer au VTT et aux JO de Tokyo. « J’ai appris de mes précédentes expériences Olympiques que courir deux lièvres à la fois, c’est prendre le risque de n’en attraper aucun. Donc j’évite la dispersion et je me mobilise pour le VTT, que je trouve très fun, mais ça ne veut pas dire que j’abandonne la route à long terme ! », confiait alors la Française. Championne du monde et championne d’Europe de VTT Cross Country en 2020, Pauline Ferrand-Prévot nourrit de grandes ambitions pour Tokyo. « Je vise l’or, c’est la seule médaille qui manque à mon palmarès, or, j’ai tendance à vouloir ce que je n’ai pas et à me battre pour. Donc ce serait une consécration. »
 

 
Du côté de Tokyo, la Tricolore sera la fer de lance d’une équipe française particulièrement ambitieuse en VTT. Loana Lecomte, championne du monde espoirs et victorieuse des deux dernières manches de la Coupe du monde, sera de la partie. Tout comme, chez les messieurs, Victor Koretzky et Jordan Sarrou, champion du monde 2020. Autant dire que le VTT est un solide prétendant à l’obtention de plusieurs médailles côté français.

Olivier Navarranne
Crédit photos : SwPix / Icon Sport et
PAS ENCORE DE COMMENTAIRE...

PUBLIER UN COMMENTAIRE