Tour de France : Nice, capitale du cyclisme

Nice accueille ce samedi le grand départ de la 107ème édition du Tour de France. Vingt-deux formations et cent soixante-seize coureurs s’élancent de la Cité des Anges pour parcourir plus de 3400 kilomètres.

Sept ans après son dernier passage, le Tour revient en terre niçoise pour y effectuer son grand départ. Ce samedi 29 août, c’est toute la planète vélo qui va suivre la plus grande course cycliste du monde. Nice va accueillir la Grande boucle durant trois jours, et devenir par la même occasion la capitale mondiale du cyclisme. Cette année, le grand départ du Tour ne sera pas comme les autres. D’abord repoussé suite à l’épidémie de coronavirus, ce dernier se fera en plus de cela sans spectateurs. En effet, après la décision du gouvernement de placer les Alpes-Maritimes en vigilance rouge face au virus, le préfet ainsi que le maire de Nice ont tranché. Les départs et arrivées des étapes se feront en « quasi huis clos ». Seuls les spectateurs présents en tribunes pourront y assister. Pour que l’ordre règne, la mairie a renforcé la sécurité et a installé des palissades afin que le public ne se rende pas sur les lieux interdits. « On veut qu’il y ait zéro faute d’ici lundi et même dans les trois prochaines semaines. Il en va de l’image du Tour dans le monde entier », confie à La Provence le maire niçois, Christian Estrosi.

 

 

Dans son histoire, Nice a accueilli à plusieurs occasions le Tour. La dernière fois, en 2013, c’est la formation Orica Greenedge qui s’est imposée sur le contre-la-montre par équipes. Le maillot jaune était alors sur les épaules de Simon Gerrans. Historiquement, la « Nissa Bella » a observé sept arrivées et neuf départs d’étapes. La ville n’a organisé qu’une seule fois le grand départ du Tour de France avant cette année. C’était en 1981. Le grand Bernard Hinault portait alors la célèbre tunique jaune. Le parcours était d’ailleurs assez semblable à 2020. Pour cette édition, le Tour s’installera tout le week-end à Nice. La première étape sera longue de 156 kilomètres. Les coureurs s’élanceront de Nice moyen pays pour finir sur la promenade des Anglais. A priori, un sprinteur devrait s’imposer. Pour la seconde étape, Christian Prudhomme (directeur du Tour) a fait dans l’inédit. Ce sera de la montagne dès le deuxième jour avec deux passages au-delà des 1500 mètres, une grande première. 186 kilomètres à parcourir entre Nice haut pays et Nice. Ce n’est que le lendemain que la grande boucle partira de la Cité des Anges pour rejoindre Sisteron.

Mattéo Rolet
Crédit photo : Belga / Icon Sport
PAS ENCORE DE COMMENTAIRE...

PUBLIER UN COMMENTAIRE