Tour de France 2021 : présentation et favoris de la 20e étape

Nous y voilà, l’avant-dernière étape de cette Grande Boucle 2021. Un contre-la-montre de 30,8 kilomètres entre Libourne et Saint-Émilion est au programme aujourd’hui. Un exercice particulier qui permettra de figer les places au général, et d’avoir un suspense total pour la victoire d’étape.

 

Les coureurs n’auront sans doute pas le temps d’apprécier le paysage de la Gironde aujourd’hui. Quoi que… Au programme, un contre-la-montre d’un peu plus de trente kilomètres entre Libourne et Saint-Émilion. Et sur cette avant-dernière étape de ce Tour de France 2021, les enjeux sont bien différents pour tous les coureurs encore en course. Certains devraient faire le chrono en « roue libre », histoire de récupérer des efforts passés, d’autres vont presque le faire à fond pour donner des informations précieuses à leur leader, certains vont tout donner pour le gain de l’étape, tandis qu’environ dix coureurs vont se battre pour les places du général. Cette 20e étape a donc grand intérêt à être suivi. Le parcours est assez plat, malgré une petite difficulté au vingtième kilomètre, et devrait convenir aux spécialistes de l’effort solitaire, tout comme aux favoris du général. Alors, le suspense pour les places du top 10 du classement de ce Tour de France sera majeur, mais aussi pour la victoire d’étape. Des spécialistes comme Stefan Küng (Groupama-FDJ) et Stefan Bissegger (EF) auront notamment à cœur de bien faire.

 

Une bataille pour le général

Bien que le maillot jaune soit promis à Tadej Pogacar (UAE) pour la deuxième année consécutive, le podium ainsi que le top 10 ne sont pas encore figés. Pour la deuxième place, nous assisterons à un match à distance entre Jonas Vingegaard (Jumbo-Visma), et Richard Carapaz (Ineos-Grenadiers). L’Équatorien, troisième, ne possède que six secondes de retard sur son adversaire du jour. La lutte sera donc serrée jusqu’au bout pour les places d’honneur. La 4e place de Ben O’Connor (AG2R Citroën Team) est également menacée. Wilco Kelderman (Bora-Hansgrohe) pointe à 32 secondes juste derrière, mais est a priori meilleur dans l’exercice du contre-la-montre. Même cas de figure entre Guillaume Martin (Cofidis), huitième, et Peio Bilbao (Bahrain Victorious), neuvième. Il y a 1 minute et 2 secondes d’écart entre ces deux coureurs au départ de Libourne.

 

Nos favoris :

Aujourd’hui, il n’y a pas de place pour l’hésitation. Sauf énorme surprise, c’est un spécialiste du contre-la-montre qui va s’imposer, qu’il soit placé au général ou non.

  1. Stefan Küng (Groupama-FDJ) : impressionnant sur le contre-la-montre de Laval, le rouleur suisse est notre favori du jour. Devancé par Tadej Pogacar sur le premier chrono du Tour, Stefan Küng est déterminé pour remporter une victoire d’étape sur ce Tour. Avec un profil plus roulant qu’à Laval, il pourra faire parler sa puissance tout au long du parcours.
  2. Wout Van Aert (Jumbo-Visma) : l’homme à tout faire du peloton. Le couteau suisse, mais Belge… Le coureur de la Jumbo Visma a montré qu’il était aussi un spécialiste du contre-la-montre, et qu’il était même capable d’en remporter un. Il est donc un potentiel client pour la victoire d’étape. De plus, il devrait se donner à fond pour donner des indications sur le parcours à son leader, Jonas Vingegaard.
  3. Stefan Bissegger (EF) : deuxième Stefan, deuxième Suisse, deuxième client. Le coureur de la Team EF Education a toutes les qualités requises pour s’imposer aujourd’hui. Ralenti par une chute lors du premier chrono à Laval, sa 18e place ne reflète pas son niveau sur un contre-la-montre. S’il est en pleine possession de ses moyens, pas de doute, c’est un candidat sérieux à la victoire d’étape.

 

Mattéo Rolet
Crédit photo : Sirotti / Icon Sport
PAS ENCORE DE COMMENTAIRE...

PUBLIER UN COMMENTAIRE