Tour de France 2021: Présentation et favoris de la 11e étape

Le plat aura été de courte durée. Après une journée plutôt tranquille pour l’ensemble des coureurs hier, les difficultés font leur retour aujourd’hui. Pour la 11e étape de cette Grande Boucle, la double ascension du mythique Mont Ventoux est au programme entre Sorgues et Malaucène. 198,9 kilomètres qui devraient ravir les meilleurs grimpeurs du peloton.

Les sprinteurs n’auront pas pu s’illustrer longtemps. Deux jours seulement après la sortie des Alpes, les coureurs du Tour de France 2021 vont à nouveau goûter à la haute montagne. Au programme de cette 11e étape, 198,9 kilomètres, avec cinq ascensions répertoriées. La première partie du parcours sera relativement simple pour les coureurs. Les soixante-douze premiers kilomètres de l’étape sont plats. Seules deux côtes de quatrième catégorie et un sprint intermédiaire sont à négocier. Les premiers coups de pédales seront donc importants pour constituer une échappée. Et ils seront nombreux, demain, à vouloir se porter à l’attaque. Entre les favoris qui ont raté leur début de Tour et qui veulent se racheter, ceux qui veulent remporter une étape de prestige, et ceux qui ont des ambitions pour le maillot à pois de meilleur grimpeur, les places à l’avant seront chères. Nairo Quintana (Arkéa-Samsic) devra notamment être dans l’échappée s’il veut conserver sa tunique blanche et rouge.

 

Une deuxième partie décisive

La deuxième moitié de course sera bien plus dure que la première. Les coureurs emprunteront d’abord le Col de la Liguière (1ère catégorie). Il faudra bien entendu passer cette difficulté pour pouvoir continuer à espérer sur cette 11e étape. Pourtant, c’est à partir du sommet que les ennuis commencent. En effet, après la descente vers Sault, les coureurs du Tour s’attaqueront une première fois au Mont Ventoux, par un versant quasi inédit sur la Grande Boucle. Une montée longue de 22 kilomètres, qui est classée en première catégorie. Puis, il faudra monter une seconde fois ce col mythique, mais par son côté le plus dur. Une longue grimpette de 15,7 kilomètres à 8,8 % de moyenne (HC). L’arrivée se fera sur la commune de Malaucène, juste après la descente du Mont Ventoux. En toute logique, une échappée devrait se disputer une victoire de prestige, tandis que les favoris pour le général devraient s’expliquer dans les rampes les plus pentues.

Mattéo Rolet
Crédit photo : Icon Sport
PAS ENCORE DE COMMENTAIRE...

PUBLIER UN COMMENTAIRE