09/19/2020

Tour de France 2020 : Les Français à l’attaque

A l’issue des deux premières semaines de course du Tour de France 2020, il n’y a plus aucun français au sein du top 10 du classement général. A l’heure d’entrer dans les Alpes, les Tricolores vont avant tout viser les victoires d’étapes.

 
Ces deux premières semaines de compétitions auront fait mal aux français. Après l’abandon de Romain Bardet sur chute, les chances de victoires tricolores sur ce Tour de France sont amoindries. Seul Guillaume Martin reste placé au général. Mais sa défaillance dans le col du Puy Mary et son ennui mécanique juste avant l’ascension du Grand Colombier auront eu raison de lui. « Il y a forcément beaucoup de frustration. Le scénario de la journée aurait été différent sans ce souci mécanique juste avant la dernière montée. » Le coureur de la Cofidis pointe désormais à la onzième place. Avec un Julian Alaphilippe moins fringant que l’année passée, un Thibaut Pinot en méforme et un Guillaume Martin hors du top 10, les Français ont donc dit adieu au classement général. Cette année, le mot d’ordre de la troisième semaine sera la victoire d’étape. Après Nans Peters à Loudenvielle, et Julian Alaphilippe à Nice, les tricolores vont tenter de décrocher un nouveau succès sur les routes du Tour. Pour cela, les leaders comme Pinot et Martin vont devoir se montrer offensifs. Pour les autres, il faudra rejoindre les échappées et espérer que ce soit la bonne.
 

 
Pierre Rolland, Nans Peters, Warren Barguil ou encore Kenny Elissonde auront à cœur de dynamiter les étapes à venir. Pour ce faire, il faudra être se montrer frais en allant puiser dans ses dernières ressources. En effet, cette ultime semaine du Tour est sans aucun doute la plus dure des trois. Il restera donc au maximum deux occasions pour Bryan Coquard de remporter une étape : ce vendredi à Champagnole et dimanche sur la mythique arrivée aux Champs-Élysées. Le sprinteur de la formation B&B Hotels – Vital Concept est toujours en quête d’une première victoire sur ce Tour. Quant à Benoît Cosnefroy, bien que très déçu par l’abandon sur chute de son leader Romain Bardet, il porte encore la tunique blanche à pois rouges à une semaine de l’arrivée à Paris. Il n’a cependant pas réussi à être acteur dans les différentes étapes de la semaine, et ne compte plus que deux points d’avance sur le slovène Tadej Pogacar. Garder ce maillot distinctif sera sans aucun doute l’objectif de la formation AG2R La Mondiale pour sauver son Tour de France. Une tâche qui s’avère difficile étant donné du profil des futures étapes. Cette semaine, les Alpes seront au rendez-vous et de nombreux points seront distribués au sommet des différents cols. De quoi motiver les meilleurs grimpeurs du peloton de ramener ce maillot sur les Champs-Élysées.

Mattéo Rolet
Crédit photo : Icon Sport
PAS ENCORE DE COMMENTAIRE...

PUBLIER UN COMMENTAIRE