Tour de France 2020 : Le résumé de la 13e étape

Daniel Martinez (EF) a remporté la 13e étape du Tour de France au sommet du Puy Mary Pas de Peyrol. Primoz Roglic (Jumbo-Visma) conserve le maillot jaune, alors que Romain Bardet et Guillaume Martin ont perdu gros.

 
Journée animée sur la route du Tour ce vendredi. Entre Châtel-Guyon et le Puy Mary Pas de Peyrol, pas moins de sept difficultés étaient au programme. L’occasion, dès le départ, de voir de nombreux coureurs passer à l’attaque. Assez vite, un groupe parvient à s’échapper : Julian Alaphilippe et Remi Cavagna (Deceuninck-Quick Step), Simon Geschke (CCC), Dan Martin (Israel Start-Up Nation) et Benoît Cosnefroy (AG2R La Mondiale) le composent. Dans le Col de Ceyssat (10,2 km à 6,1%), Marc Soler (Movistar) parvient à revenir de l’arrière. Dans sa quête du maillot à pois, Benoît Cosnefroy est cependant rapidement distancé dans cette première difficulté de la journée. Suite à cette première montée, un groupe de poursuivants parvient à revenir de l’arrière durant le Col de Guéry (7,8 km à 5%). Un groupe composé de Pierre Rolland (B&B Hotels – Vital Concept), Warren Barguil (Arkéa-Samsic), Hugh Carthy, Daniel Martinez et Nelson Powless (EF), Lennard Kamna et Maximilian Schachmann (Bora-Hansgrohe), David De La Cruz (UAE Team Emirates), Pavel Sivakov (Ineos), Romain Sicard (Total Direct-Energie) et Valentin Madouas (Groupama-FDJ).
Le groupe de 17 échappés et le peloton enchaînent avec l’ascension de la Montée de la Stèle (6,8 km à 5,7%), au sommet de laquelle Valentin Madouas passe en tête. Dans la longue descente de cette montée, alors que le peloton pointe à sept minutes de la tête, Romain Bardet chute (AG2R-La Mondiale). Entouré de plusieurs de ses équipiers, le Français met de longues minutes à repartir mais parvient à revenir dans le peloton, tout comme Nairo Quintana (Arkéa-Samsic), lui aussi victime d’une chute. A l’avant, l’échappée entame la dernière partie de l’étape avec l’ascension de la Côte de l’Estiade (3,7 km à 6,9%), avec une avance de neuf minutes sur le peloton. Il ne manque alors plus que trois ascensions, dont la Côte d’Anglards-de-Salers (3,5 km à 6,9%). Le moment choisi par Nelson Powless pour passer à l’attaque. Il passe en tête au sommet, devant Maximilian Schachmann et le reste du groupe de poursuivants.
La course s’emballe avec une nouvelle ascension, celle du Col de Neronne (3,8 km à 9,1%). L’Allemand rejoint l’Américain en tête de la course. Le duo collabore et creuse progressivement l’écart sur le reste des poursuivants. Schachmann parvient finalement à partir seul dans les premiers contreforts de cette montée. Une ascension dans laquelle le peloton maillot jaune, emmené grand train par la formation Ineos puis la Jumbo-Visma, se réduit considérablement. Guillaume Martin (Cofidis) et Romain Bardet, les deux français les mieux placés au classement général, sont distancés. Reste alors l’ascension du Puy Mary Pas de Peyrol (5,4 km à 8,1%). Alors qu’à l’avant Maximilian Schachmann se fait déborder par Daniel Martinez (EF) qui remporte la victoire d’étape, Primoz Roglic (Jumbo-Visma) et Tadej Pogacar (UAE Team Emirates) font la très belle opération en parvenant à distancer le reste des favoris. Désormais, ce duel slovène a tout de la bataille phare d’ici la fin du Tour.
 

 
Classement de l’étape
1. Daniel Martinez (EF)
2. Lennard Kamna (Bora-Hansgrohe) à 4”
3. Maximilian Schachmann (Bora-Hansgrohe) à 51”
4. Valentin Madouas (Groupama-FDJ) à 1’33”
5. Pierre Rolland (B&B Hotels – Vital Concept) à 1’42”
6. Nicolas Edet (Cofidis) à 1’53”
7. Simon Geschke (CCC) à 2’35”
8. Marc Soler (Movistar) 2’43”
9. Hugh Carthy (EF) à 3’18”
10. David De La Cruz (UAE Team Emirates) à 3’52”
 
Classement général
1. Primoz Roglic (Jumbo – Visma)
2. Tadej Pogacar (UAE Team Emirates) à 44”
3. Egan Bernal (Ineos) à 59”
4. Rigoberto Uran (EF) à 1’10”
5. Nairo Quintana (Team Arkéa – Samsic) à 1’12”
6. Miguel Angel Lopez (Astana) à 1’31”
7. Adam Yates (Mitchelton-Scott) 1’42”
8. Mikel Landa (Bahreïn – McLaren) à 1’55”
9. Richie Porte (Trek-Segafredo) à 2’06”
10. Enric Mas (Movistar) à 2’54”
 

Olivier Navarranne
Crédit photo : Belga / Icon Sport
PAS ENCORE DE COMMENTAIRE...

PUBLIER UN COMMENTAIRE