Tour de France 2018 : Le résumé de la 16ème étape

Julian Alaphilippe a remporté en solitaire la 16ème étape du Tour de France, sa deuxième sur cette édition 2018. Il a profité de la chute d’Adam Yates dans la descente du col du Portillon. A noter également l’énorme frayeur de Philippe Gilbert, qui a fini dans un ravin.

 

148 coureurs étaient au départ de Carcassonne pour aborder la séquence pyrénéenne du Tour, sans Serge Pauwels (Dimension Data) ni Damien Howson (Mitchelton-Scott). Les candidats à l’échappée se déclaraient en nombre, notamment dans le collectif de Direct Energie. Les offensives répétées sont interrompues au km 29 par une neutralisation, plusieurs coureurs nécessitant des soins après avoir reçu des gaz lacrymogènes ayant servi à la dispersion de quelques manifestants. Les débats reprennaient après un nouveau départ donné au km 33. Finalement c’est au 100ème kilomètre de course que se détache un imposant groupe à l’avant de la course, avec 44 éléments dans un premier temps. Clarke (Education First), Dillier, Frank (AG2R), Geschke, Kragh Andersen, Theuns (Trek), Barguil, Bouet, Hardy, Moinard, Pichon (Fortuneo), I.Izagirre, G.Izagirre, Pozzovivo (Bahrein), Yates, Hayman (Mitchelton), Amador, Bennati, Soler (Movistar), Caruso, Van Avermaet, Van Garderen (BMC), Durasek (Emirates), Alaphilippe, Gilbert (Quick Step), Burghardt, Mühlberger (Bora), Cort, Valgren (Astana), Boasson Hagen, Slagter, Vermote (Dimension Data), Molard (Groupama-FDJ), Gesink (Lotto-Jumbo), Vanendert (Lotto-Soudal), Boudat (Direct Energie), Mollema, Bernard, De Kort (Trek), Laporte, Edet, Navarro (Cofidis) et Minnaard (Wanty-Gobert) sont ensuite rejoints au ravitaillement par Latour, G.Martin et Politt.

Alaphilippe conforte son maillot à pois et gagne

Au passage au sprint intermédiaire de Saint-Girons (km 124), le peloton des favoris accusait un retard de 5’50. En abordant les premières pentes menant au col de Portet d’Aspet, Philippe Gilbert basculait en tête avec 55s d’avance sur un groupe de poursuivants fortement réduit. Le coureur belge chutait ensuite dans la descente, passant par dessus un parapet et se retrouvant 3 mètres plus bas. Il laissait donc son coéquipier Julian Alaphilippe gérer l’échappée, qu’il exploitait au mieux an allant également chercher la première place au col de Menté (km 171), pendant que son rival Warren Barguil était lui aussi ralenti par une chute en descente. L’enchaînement des deux ascensions sélectionnait plusieurs grimpeurs avec Fränk, Latour (Ag2r), Barguil (Fortuneo), Gesink (Lotto-Jumbo), Caruso (BMC), G. Izagirre, Pozzovivo (Bahrain), Yates (Mitchelton), Amador, Soler (Movistar), Alaphilippe (Quick-Step), Mühlberger (Bora), Valgren (Astana), Molard (Groupama – FDJ), Vanendert (Lotto-Soudal), Mollema (Trek), et Martin (Wanty-Gobert), qui abordaient ensemble l’ascension au col du Portillon par son versant espagnol. A 3 km du sommet, Adam Yates portait une attaque qui le plaçait dans une position idéale, avec 15s d’avance sur Alaphilippe en plongeant sur Bagnères-de-Luchon. Mais 3 kilomètres plus bas, le Britannique partait à la faute dans un virage laissant le maillot à pois filer vers la victoire. Julian Alaphilippe remportant ainsi sa deuxième victoire sur ce Tour 2018. Du côté des favoris, rien à signaler, les positions restent inchangées.

La chute impressionnante de Philippe Gilbert :

La rédaction
Crédit photo : Belga / Icon Sport
PAS ENCORE DE COMMENTAIRE...

PUBLIER UN COMMENTAIRE