SPORTMAG.fr
En ce moment

Tour de France 2018 : Le résumé de la 15ème étape

Belga / Icon Sport
Magnus Cort-Nielsen (Astana) a remporté au sprint la 15ème étape de ce Tour de France 2018. Il s’est imposé devant Ion Izagirre (Barhain-Merida) et Bauke Mollema (Trek-Segafredo). Du côté des favoris, aucun changement dans le classement général à signaler. Tout se jouera dans les Pyrénées.

 

151 coureurs étaient réunis à Millau pour le départ de cette 15ème étape, propice aux échappées. Après une heure de course (à une moyenne de 44,2 km/h) un groupe de 29 coureurs se formait, avec dans ses rangs Daniel Martínez (Education First), Silvan Dillier (Ag2r), Nikias Arndt (Sunweb), Amäel Moinard, Florian Vachon (Fortuneo), Sonny Colbrelli, Ion Izagirre, Domenico Pozzovivo (Bahrain), Damian Howson, Daryl Impey (Mitchelton), Daniele Bennati, Imanol Erviti, Marc Soler (Movistar), Greg van Avermaet (BMC), Niki Terpstra (Quick-Step), Peter Sagan, Rafal Majka, Pawel Poljanski (Bora), Magnus Cort, Michael Valgren (Astana), Serge Pauwels (Dimension Data), Arthur Vichot (Groupama-FDJ), Lilian Calmejane, Fabien Grellier, Romain Sicard (Direct Energie), Bauke Mollema, Julien Bernard, Toms Skujins (Trek), Jesús Herrada (Cofidis).

Calmejane, Grellier et Bernard aux avants-poste

Cette échappée bouclait les 50 premiers kilomètres avec un avantage de 4’10, et abordait ensuite l’ascension menant au col de Sié, où Lilian Calmejane faisaitt le choix de partir en solitaire. Le coureur de Direct Energie basculait en tête à l’entrée de son département natal du Tarn, mais stoppait son effort pour rejoindre le groupe au km 72. L’échappée reformée, Fabien Grellier décidait de sortir à son tour au km 109, rejoint quelques kilomètres plus tard par Julien Bernard. Le duo passait sur la ligne du sprint intermédiaire de Mazamet (km 121,5) avec 1’ d’avance sur leurs anciens compagnons de route, et 12’10 sur le peloton.

Majka tente en solo

Juste après, Grellier et Bernard abordaient ensemble la montée au Pic de Nore, mais ne résistaient pas à la contre-attaque de Rafal Majka qui les déposait à mi-parcours. Le Polonais basculait en tête avec 30s d’avance sur ses deux plus proches contre attaquants, Cort Nielsen et Mollema, et 40s sur Izagirre, Pozzovivo, Valgren, Calmejane et Skujins. Dans la longue plongée vers Carcassonne, la menace se précisait pour Majka, qui n’avait plus que 10s d’avance à 15 km du but. Il était repris un kilomètre plus loin et c’était ensuite une explication à huit qui se préparait pour la victoire d’étape. Mais à 6 kilomètres, un trio se détachait avec Mollema, Izagirre et Cort Nielsen. Et c’est le coureur danois d’Astana qui imposait sa puissance dans un sprint lancé à 250 mètres de la ligne, pour remporter cette 15ème étape, pour sa première participation sur le Tour de France.

La rédaction

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *