Tour de France 2018 : Le résumé de la 14ème étape

Omar Fraile (Astana) a remporté la 14ème étape de ce Tour 2018, entre Saint-Paul-Trois-Châteaux et Mende. Julian Alaphilippe (Quick-Step Floors) a pris la 2ème place, tandis que Romain Bardet (AG2R) a craqué dans la dernière ascension et a lâché 15 secondes sur le Maillot Jaune.

 

152 coureurs composaient le peloton au départ de cette 14ème étape. Une étape qui inspirait les candidats à l’échappée, en particulier Julian Alaphilippe, remuant dès le franchissement de la ligne du kilomètre zéro. Au 5ème kilomètre de course, une accélération faisait explosé le peloton en quatre morceaux. Mikel Landa se retrouve momentanément piégé, tout comme Romain Bardet, Adam Yates et Alejandro Valverde dans une moindre mesure. A l’avant, le premier groupe donnait d’abord l’occasion à 7 coureurs de prendre le large (km 12), mais ils étaient rejoints au km 20 par un mini-peloton de 25 coureurs. Ils se retrouvaient ainsi 32 en tête : Daniel Martínez, Pierre Rolland (Education First), Simon Geschke (Sunweb), Gorka Izagirre, Kristijan Koren (Bahrain-Merida), Michael Hepburn, Daryl Impey (Mitchelton-Scott), Andrey Amador (Movistar), Damiano Caruso, Stefan Küng, Greg van Avermaet (BMC), Julian Alaphilippe, Philippe Gilbert, Yves Lampaert (Quick-Step), Peter Sagan, Maciej Bodnar (Bora-Hansgrohe), Omar Fraile (Astana), Tom-Jelte Slagter, Julien Vermote (Dimension Data), Thomas de Gendt (Lotto-Soudal), Lilian Calmejane, Jérôme Cousin, Thomas Boudat, Sylvain Chavanel, Damien Gaudin (Direct Energie), Michael Gogl, Jasper Stuyven (Trek), Christophe Laporte, Nicolas Edet, Anthony Pérez, Anthony Turgis (Cofidis), Thomas Degand (Wanty- Gobert).

Izagirre lance la première attaque dans l’échappée

Derrière ce groupe, les coéquipiers du Maillot Jaune fixaient le rythme de la poursuite, accordant dans un premier temps une avance de 7’10 au passage de la côte du Grand Châtaignier (km 81), où Julian Alaphilippe s’emparait du seul point en jeu. Du côté du maillot vert, Peter Sagan calmait avec autorité les ardeurs de Thomas Boudat au sprint intermédiaire. Le peloton relâchait son effort et permettait à l’échappée de prendre le large. Dans la montée au col de la Croix de Berthel, l’avantage de l’échappée monte à 11’10. A 3,5 km du sommet, Gorka Izagirre s’isolait pour basculer en tête. Il était ensuite rejoint dans la descente par Slagter et Stuyven. Le trio franchissait le col du Pont sans Eau (km 142), comptant un avantage de 1’20 en entrant dans les 40 derniers kilomètres.

La victoire pour Fraile, Bardet perd de précieuses secondes

Mais en abordant les 30 derniers kilomètres, Jasper Stuyven décidait de se lancer dans un raid solitaire. A ses trousses, le groupe de poursuite changeait de physionomie et était composé de 17 coureurs dont Sagan, Alaphilippe, Gilbert et Calmejane. A 10 km de l’arrivée, l’homme de tête comptait une avance de 1’40. Dans le final, il subissait toutefois le rapprochement de ses poursuivants, et en particulier d’Omar Fraile. Il exploitait les pourcentages de la côte de la Croix-Neuve pour revenir sur Stuyven et le déposer à 500 mètres du sommet. L’Espagnol parvenait à résister au retour de Julian Alaphilippe, passé un peu trop tard à l’offensive. Derrière, le peloton des favoris maigrissait à l’approche de la côte de la Croix-Neuve, où la première attaque était portée par Mikel Landa, suivi avec aussi peu de succès par Tom Dumoulin. En revanche, Primoz Roglic parvenait à lâcher le groupe et conserver 8s d’avance sur la ligne d’arrivée, que Froome, Dumoulin et Thomas franchissaient dans le même temps. Nairo Quintana lâchait quant à lui 10s supplémentaires, Romain Bardet 15s. Les étapes pyrénéennes seront les derniers espoirs pour le Français d’espérer accrocher le Maillot Jaune.

La rédaction
Crédit photo : Belga / Icon Sport
PAS ENCORE DE COMMENTAIRE...

PUBLIER UN COMMENTAIRE