Tour de France 2018 : Le profil de la 18ème étape

L’avant dernière étape pour les sprinteurs. Les 171 kilomètres entre Trie-sur-Baïse et Pau devraient être propice aux plus rapides du peloton.

 

Selon le programme du jour, les arrivées à Pau voient le palmarès en ville alterner entre des noms de grimpeurs et de sprinteurs. Au regard du profil de cette 18ème étape, les perspectives d’une arrivée au sprint, comme l’année dernière avec la victoire de Marcel Kittel, prennent le dessus. Le colosse allemand aurait pu figurer sur la liste des prétendants, mais il a quitté prématurément la course. Arrivé hors-délais lors de l’étape de la Rosière, il a surtout été suivi par une grande partie des spécialistes, à commencer par Mark Cavendish le même jour, puis le lendemain par Fernando Gaviria, André Greipel et Dylan Groenewegen qui mettaient pied à terre, incapables de rejoindre l’Alpe d’Huez.

Peter Sagan trop fort, trop seul

Cette désertion involontaire et collective peut être regardée comme une aubaine pour les quelques finisseurs restant encore en course. Mais pour eux aussi, les difficultés n’ont pas manqué sur la route. Arnaud Démare est passé près de la sanction radicale à plusieurs reprises, et a encore souffert pour rallier hier le col du Portet en avant-dernière position, tandis que Peter Sagan s’y est hissé après avoir subi une chute qui pourrait laisser des traces. Bien entendu, Alexander Kristoff et Christophe Laporte (notre photo) semblent en capacité de profiter de la situation… Mais si leurs équipes ne sont pas décidées à assumer le poids de la poursuite, ce sont peut-être des coureurs échappés qui pourraient sourire à Pau. Tout au moins l’un d’entre eux…

Les ascensions du jour :

Côte de Madiran (4ème catégorie) : 1,2 km à 7%
Côte d’Anos (4ème catégorie) : 2,1km à 4,6%

Les leader des différents classements :

Maillot jaune : Geraint Thomas (Sky)
Maillot vert : Peter Sagan (Bora-Hansgrohe)
Maillot à pois : Julian Alaphilippe (Quick-Step Floors)
Maillot blanc : Pierre Latour (AG2R La Mondiale)

Le parcours en détails :

Justin Teste
Crédit photo : Sirotti / Icon Sport
PAS ENCORE DE COMMENTAIRE...

Désolé, vous ne pouvez pas laisser de commentaire sur cet article.