Saint-Michel gourmand de cyclisme

Basée au Controis-en-Sologne (Loir-et-Cher), la célèbre biscuiterie est pleinement impliquée dans le monde du sport. Après la voile durant plusieurs années, l’entreprise s’est tournée vers le cyclisme.

Saint-Michel : vous avez peut-être aperçu le logo de la célèbre biscuiterie durant de nombreuses années lors de la période estivale. Et pour cause : depuis 2010, l’entreprise basée au Controis-en-Sologne, au cœur du Loir-et-Cher, s’était fait une place sur la caravane publicitaire du Tour de France. Même si ce n’était plus le cas lors de l’été 2019, la marque demeure fournisseur officielle de la Grande Boucle. La plus célèbre course cycliste au monde est ainsi une formidable vitrine d’exposition pour Saint-Michel, qui réunit 1 800 salariés pour un chiffre d’affaires de 400 millions d’euros. Dans le secteur hautement concurrentiel de l’agroalimentaire, Saint-Michel a donc misé sur le sport, et plus particulièrement le cyclisme, pour faire parler d’elle. L’entreprise s’est ainsi associée à Auber 93, équipe cycliste de troisième division, afin de former Saint Michel-Auber 93.

Un sponsoring bienvenu

« L’arrivée de Saint-Michel est un formidable événement pour le club », assure Stéphane Javalet, directeur général de la formation française. « Cela vient compléter le travail réalisé et permet à l’équipe de poursuivre son projet sportif. Le chapitre qui se présente est des plus excitants. Nous avons l’expérience avec nous : on a connu tous les niveaux du cyclisme professionnel. On se sait bien accompagnés, c’est la condition de la réussite. » Saint-Michel soutient également la formation sur une équipe féminine, une équipe U23, une équipe junior, mais aussi sur la pratique du BMX. Comme pour ses produits, la biscuiterie a donc voulu se diversifier. Entre l’entreprise familiale et une équipe existant depuis plus de 25 ans, le mariage a été tout naturel.

 

 

Le rêve du Tour de France

Cette saison, Saint Michel-Auber 93 peut notamment compter sur l’expérience d’un coureur comme Romain Feillu, ancien maillot jaune sur le Tour de France. Pas de trop pour espérer rivaliser avec les nombreuses autres formations du circuit Continental. L’équipe tricolore a ainsi remporté la Ronde de l’Oise, dont une étape, mais aussi le championnat d’Estonie. Saint-Michel-Auber 93 totalise également plusieurs top 10 sur des courses du calendrier français comme le Grand Prix Cycliste la Marseillaise, l’Étoile de Bessèges ou encore le Tro-Bro-Léon. La perspective de participer aux épreuves World Tour, dont le Tour de France, est encore lointaine. Mais le rêve est toujours vivant.

Olivier Navarranne
Crédit photo : Sirotti / Icon Sport
PAS ENCORE DE COMMENTAIRE...

PUBLIER UN COMMENTAIRE