Liège-Bastogne-Liège : Le résumé de la 104ème édition

Bob Jungels a remporté la 104ème édition de Liège-Bastogne-Liège. Alors que l’on attendait plutôt son leader Julian Alaphilippe, le champion du Luxembourg a tenté sa chance dans la côte de la Roche-aux-Faucons, se lançant dans un raid solitaire qui le mènera vers la plus belle victoire de sa carrière.

 

175 coureurs prenaient le départ de cette 104ème de Liège-Bastogne-Liège édition. Les candidats à l’échappée sont nombreux dès les premiers coups de pédale et un c’est un groupe de huit coureurs qui se détachait au kilomètre 5 composé d’Anthony Perez (Cofidis), Mark Christian, Casper Pedersen (Aqua Blue), Florian Vachon (Fortuneo), Jérôme Baugnies (Wanty), Paul Ourselin (Direct Energie), Mathias Van Gompel (Sport Vlaanderen) et Antoine Warnier (Aqua Protect Veranclassic), rejoints au km 9 par Loic Vliegen (BMC). Un groupe de neuf hommes qui comptera un avantage maximal de 6m10 au km 32. Pendant ce temps, l’équipe AG2R La Mondiale perdait Alexis Vuillermoz, diminué par des problèmes gastriques.

Première sélection à la Ferme Libert

Les coureurs d’UAE Emirates étaient les premiers à fixer l’allure du peloton, vite relayés par la Quick Step pour maintenir les attaquants à distance raisonnable. Au moment de faire demi-tour pour s’attaquer au trajet retour, l’avantage des hommes de tête passait sous la barre des 5 minutes. L’entrée dans l’enchaînement des côtes de Pont, de Bellevaux et de la Ferme Libert, marquait le début de la sélection au sein de l’échappée. En achevant ce triptyque (km 180), il n’y avait plus que Vliegen, Perez, Christian, Baugnies et Ourselin à l’avant de la course, avec 3m30 d’avance sur le peloton.

Jungels s’impose en solo

C’est au tour de Vliegen de fléchir dans la côte du Rosier (km 198), laissant l’échappée se poursuivre à quatre et tenter de résister dans la côte de la Redoute. Mais sur cette ascension exigeante, Jérôme Baugnies basculait en tête en solitaire, comptant à peine plus d’une minute d’avance sur un peloton emmené les Quick Step. Son effort lui permettait de prolonger l’aventure un peu plus longtemps, mais il réintégrait le peloton peu avant la côte de la Roche-aux-Faucons. Le moment choisi par les hommes de la Quick Step pour durcir la course, secouant les favoris dans un premier temps avec Philippe Gilbert, puis avec Job Jungels, suffisamment puissant pour s’échapper en solitaire au sommet de la côte. Le Luxembourgeois augmentait même son avantage à 53s, qui le mettait à l’abri des contre-attaques qui se formaient derrière lui. Jelle Vanendert se lançait à sa poursuite dans la côte de Saint-Nicolas, imité à 3 kilomètre du but par Romain Bardet et Michael Woods. Alors que le champion du Luxembourg s’imposait en solitaire, la bataille pour le podium se terminait dans le dernier kilomètre à l’avantage de Michael Woods et Romain Bardet, qui complétaient dans cet ordre le tiercé gagnant de cette 104ème édition…

La rédaction

 

Crédit photo : Belga / Icon Sport
PAS ENCORE DE COMMENTAIRE...

PUBLIER UN COMMENTAIRE