Cyclisme : Le Tour de France revient à Orcières-Merlette

Avec quatre arrivées du Tour de France entre 1971 et 1989, la station d’Orcières-Merlette 1 850 a des anecdotes à raconter sur cet événement cycliste populaire. L’histoire va continuer de s’écrire le 30 juin prochain pour l’arrivée de la 4e étape de la Grande Boucle 2020.

 
En octobre dernier, la station d’Orcières-Merlette 1 850 a eu le bonheur d’apprendre qu’elle accueillera une arrivée du Tour de France 2020. Le mardi 30 juin, la 4e étape de la 107e édition du grand événement de cyclisme partira de Sisteron pour s’attaquer à trois ascensions le col du Festre, la côte de l’Aullagnier et Saint-Léger-les-Mélèzes et finir par la montée sinueuse 1ere catégorie d’Orcières pour une première arrivée en altitude, à 1 850 m. « Cette arrivée va également permettre de valoriser la vallée préservée du Champsaur Valgaudemar, aux portes du Parc national des Écrins, qui a toujours été une terre de vélo », précise Patrick Ricou, maire d’Orcières.

1971 : Luis Ocaña finit devant Eddie Merckx

Une attente longue de plus de 30 ans va se terminer pour les amoureux du vélo d’Orcières. « La commune s’est mobilisée depuis plusieurs années pour cette arrivée », confie le maire. « Accueillir le Tour de France répond à une attente forte des habitants et acteurs locaux, qui se réjouissent aujourd’hui de la confiance d’ASO de faire revenir la plus belle course cycliste mondiale. » La station a connu quatre arrivées d’étape de la Grande Boucle en 1971, 1972, 1982 et 1989. La première avait été marquée par la victoire de l’Espagnol Luis Ocaña avec plus de 9 minutes d’avance sur Eddy Merckx. Le lendemain, les coureurs sont partis d’Orcières et le Belge s’est échappé dès le départ. La dernière fois que le Tour était dans la station, Greg Lemond endossait le maillot jaune au terme d’un contre-la-montre parti de Gap, une prémonition de sa victoire finale en cette année 1989.

 

 

Les yeux braqués sur Orcières

En 2020, les habitants de la commune souhaitent revivre de grandes émotions, mais aussi mettre la station en valeur. « Le Tour de France est un outil fondamental pour promouvoir le territoire, car cela permet de diffuser l’image d’Orcières dans le monde entier », rappelle Patrick Ricou. « Tout en étant une manifestation de très grande ampleur, le Tour a su garder une dimension populaire qui permet de toucher un public très large. Orcières a à cœur de réussir cette très belle compétition et de faire rayonner notre beau territoire. L’événement sera porté collectivement par tous les acteurs. » Plusieurs manifestations seront prévues pour à nouveau faire entrer cet événement dans les mémoires.

Leslie Mucret
Crédit photo : Patrick Domeyne
PAS ENCORE DE COMMENTAIRE...

PUBLIER UN COMMENTAIRE