Guillaume Martin, maillot à pois de la Vuelta 2020

Guillaume Martin, cycliste français leader de la formation Cofidis, est désormais assuré d’obtenir le maillot à pois de la Vuelta 2020.

 
Il reste trois étapes dans la Vuelta, le Tour d’Espagne cycliste, mais c’est fait : Guillaume Martin a remporté le maillot à pois de meilleur grimpeur… à condition d’arriver jusqu’à la fin de la Vuelta à Madrid. Le leader de Cofidis, la formation professionnelle de cyclisme basée dans le Nord, a marqué les points nécessaires lors de la 15e étape, jeudi, entre Cros et Puebla de Sanabria. Il ne peut désormais plus être rattrapé au classement de la montagne. Il a attaqué au bon moment pour passer en tête au sommet de San Amaro, puis des difficultés de l’Alto de Cardedo, de l’Alto do Furriolo, de l’Alto de Fumaces et de l’Alto del Padornelo. Guillaume Martin a porté son avance sur Tim Wellens, le Belge l’équipe Lotto-Soudal, à 55 points alors qu’il n’en reste que 53 à distribuer. Lors de cette 15e étape de la Vuelta, Victor Lafay et Luis Angel Maté, de Cofidis, ont aussi fait partie de l’échappée avec Guillaume Martin, sans toutefois parvenir à décrocher la victoire d’étape.

 

 

« C’était une étape longue et usante », a raconté Guillaume Martin. « L’échappée a mis encore une soixantaine de kilomètres à se former. J’ai fait beaucoup d’efforts pour essayer de l’intégrer. Après le premier col, ça a été compliqué de trouver l’espace pour pouvoir attaquer et ça m’a obligé à un gros effort pour revenir sur l’échappée. Mais j’avais de bonnes sensations et ça m’a permis d’assurer le maillot à pois et j’en suis très heureux. Je suis également frustré que l’échappée se soit fait reprendre. Si on avait un peu mieux collaboré collectivement, on avait vraiment le moyen de creuser l’écart avec le peloton. » Après son premier podium lors du Critérium du Dauphiné et sa place de premier français lors du Tour de France, l’année 2020 de Guillaume Martin est définitivement réussie.

Leslie Mucret
Crédit photo : Sirotti / Icon Sport
PAS ENCORE DE COMMENTAIRE...

PUBLIER UN COMMENTAIRE