Gravity Gates, une plongée au cœur de Briançon

Gravity Gates
La course de VTT de descente urbaine, Gravity Gates, revient les 23 et 24 août à Briançon. Delphine Gachen, coordinatrice de l’événement pour le Club des entrepreneurs du Grand Briançonnais, décrit la manifestation.

 

Quelles sont les spécificités de l’épreuve de VTT de descente Gravity Gates ?

C’est un parcours urbain uniquement de descente d’1,2 km qui relie la vieille ville et les remparts classés au patrimoine mondial de l’UNESCO de Briançon en haut aux nouveaux quartiers en bas. Cette compétition, qui allie patrimoine, sport et spectacle, se déroulera sur deux jours, les 23 et 24 août. Le vendredi, la course sera réservée aux enfants dans les catégories poussins, pupilles, benjamins et minimes. Leurs parcours est plus court et comporte des échappatoires. Le samedi, le départ de la course des adultes amateurs et professionnels, cadets et juniors, sera donné.

Comment organisez-vous une course de VTT de descente dans un décor urbain ?

Cela fait plus d’un an qu’on travaille dessus. Nous créons le parcours avec des modules et des rampes spécialement conçus pour l’occasion. Le vendredi, une quarantaine de bénévoles vont s’assurer du bon déroulement de la course. Ils seront une soixantaine le samedi.

Y-a-t-il des nouveautés pour cette quatrième édition ?

Nous avons complétement changé le tracé. Le parcours de cette quatrième édition sera plus urbain, plus intérieur. Il traversera vraiment la vieille ville, avant d’arriver dans le nouveau quartier qui n’était qu’un terrain vague il y a deux ans lors de la dernière édition.

L’autre grande particularité de cette course est qu’elle réunit professionnels et amateurs. Pourquoi avoir choisi cette formule ?

Nous voulions créer une épreuve ouverte à tous. Il existe beaucoup de clubs de VTT dans la région, si le tracé était trop élitiste, les licenciés ne pourraient s’inscrire. Idéalement, nous espérons que cette nouvelle édition des Gravity Gates accueille une cinquantaine de participants par jour. On sait que les inscriptions se font à la dernière minute. Nous avons compté entre 60 et 70 personnes lors des trois premières éditions. Le cadre est un atout pour intéresser les cyclistes à cette course. Passer dans une ville avec un tel patrimoine est atypique pour ce genre d’épreuves.

À lire également > VTT : Le programme des Gravity Gates à Briançon

Des grands noms du VTT seront-ils au départ ?

Ian Guionnet, ambassadeur de Serre Chevalier Briançon et dans le Top 10 en Coupe du monde junior de descente, sera présent, ainsi que Mathilde Bernard, quadruple championne de France junior de BMX, originaire du Vaucluse.

À quoi doivent s’attendre les spectateurs ?

Autre nouveauté de cette 4e édition, un village partenaires se tiendra sur la place du Skate Park Hangar Zéro. Les spectateurs pourront profiter d’animations proposées par le Bike Park de Serre Chevalier et rencontrer les exposants. Kenny Belaey, trialiste quatre fois champion du monde, donnera trois shows samedi à 13 h, puis entre deux runs. Nous tenons à développer cet aspect d’accueil. L’épreuve connaît des temps-morts sur la pause de midi, entre les runs et avant la remise des prix. Nous cherchons à occuper les spectateurs lors de ces moments pour qu’ils restent sur le site.

Plus d’informations > www.gravitygatesbriancon.fr

Comment êtes-vous accompagnés dans l’organisation de ces Gravity Gates ?

Nous avons des partenaires locaux qui nous apportent un gros soutien, surtout l’Office de tourisme et la Municipalité. Nous sommes aussi accompagnés par la marque On a Racer et Hope.

Propos recueillis par Leslie Mucret
Crédit photo : Thibaut Blais
PAS ENCORE DE COMMENTAIRE...

PUBLIER UN COMMENTAIRE