Cyclisme : Thibaut Pinot donne de ses nouvelles

Puni par son corps, Thibaut Pinot est contraint de regarder le Tour de France 2021 sur son canapé. Et même si le Haut-Saônois doit être frustré de ne pas pouvoir se confronter aux meilleurs coureurs du monde, ce dernier a tout de même donné des nouvelles de son dos. Ça va mieux pour le coureur de la FDJ, mais il n’est pas encore tout à fait rétabli.

Cela fait près de deux mois que le corps de Thibaut Pinot dicte sa loi. Mais en réalité, cela fait près d’un an que ça dure. Après une terrible chute survenue lors de la première étape du Tour de France 2020, le dos du Haut-Saônois s’est mis en « off ». En effet, c’est cette partie du corps, tellement importante pour un coureur cycliste, qui fait souffrir Thibaut Pinot. À tel point que ce dernier a dû renoncer au Giro cette année. Alors, le coureur de la Groupama-FDJ a décidé de donner de ses nouvelles. Après près de deux mois sans avoir mis un dossard (dernière fois sur le Tour des Alpes), Thibaut Pinot va mieux, mais pas encore assez pour redevenir compétitif sur une course. Ce dernier explique, sur ses différents réseaux sociaux, sa mésaventure des dernières semaines. « Pour continuer à pédaler ces derniers mois, j’ai dû compenser en sollicitant d’autres muscles pour soulager mon dos, ce qui a entraîné des douleurs dans la hanche, les lombaires, les muscles fessiers, psoas… » Thibaut Pinot n’avait donc pas l’impression de s’en sortir, au contraire. Alors, le Haut-Saônois a pris les choses en main et a effectué toute une série de tests visant à pointer les zones défectueuses de son corps, pour ensuite subir quelques traitements début mai. Se sont ensuite déroulé trois semaines de « repos complet », déclare le cycliste professionnel.

 

Depuis, Thibaut Pinot va un peu mieux. « Je viens de terminer un cycle de six semaines où mes journées étaient rythmées avec 2 heures de vélo le matin, et séance l’après-midi avec un kiné à domicile. » Des journées relativement courtes pour un coureur de ce calibre-là, qui a habituellement des charges de travail bien plus importantes. Mais voilà, l’objectif était de reprendre peu à peu, en retrouvant des sensations. Et ce but est presque atteint puisque le Français se sent de mieux en mieux et aperçoit enfin la lumière au bout du tunnel. « Beaucoup de paramètres se sont améliorés depuis deux mois. Je peux désormais commencer à allonger mes sorties sur route. C’est une étape importante pour retrouver une condition me permettant de prendre le départ d’une course en pleine possession de mes moyens », explique le coureur de la Groupama-FDJ. Reprendre le départ d’une course, c’est le prochain objectif, mais qui n’est pas encore tout à fait d’actualité. En effet, Thibaut Pinot souffre encore un peu de son dos, et n’est pas encore à 100 % pour pouvoir inscrire son nom sur la start list d’une course cycliste. Affaire à suivre dans les prochaines semaines, prochains mois.

Mattéo Rolet
Crédit photo : Belga / Icon Sport
PAS ENCORE DE COMMENTAIRE...

PUBLIER UN COMMENTAIRE