02/21/2020

No posts were found.

Cyclisme sur piste : la sélection française pour les Mondiaux dévoilée

Mercredi, le DTN Christophe Manin a dévoilé la liste des Tricolores sélectionnés pour les championnats du monde de Berlin. Et a fixé un objectif de trois médailles pour les Bleus, sur la route des Jeux olympiques de Tokyo.

 

Mercredi, à Saint-Quentin-en-Yvelines, le Directeur technique national, Christophe Manin, a dévoilé la liste des Français sélectionnés pour les Mondiaux de Berlin (26 février – 1er mars). Et les objectifs qui vont avec. « L’objectif, c’est 3 médailles : il y a trois disciplines où nous sommes favoris pour la médaille. Après, c’est du sport, il y a toujours une incertitude, ça peut faire plus, ça peut faire moins. » Christophe Manin a également précisé des objectifs importants concernant la qualification pour les Jeux Olympiques de Tokyo. « En Poursuite par équipes féminine, pour se qualifier pour les JO, il faut être dans le Top 8. Actuellement notre équipe est 9e au ranking, avec la Belgique juste devant nous avec 30 points d’avance. Concrètement, lors des Mondiaux, nous devons terminer devant la Belgique, marquer les 150 points de différence, et entrer dans le Top 8 pour se qualifier aux JO. L’équipe de France est plus forte sur le papier, mais elle va devoir montrer ce qu’elle sait faire. Si on se qualifie dans cette discipline, on sera automatiquement qualifié pour la Madison et pour l’Omnium. La situation est relativement favorable. »

 

Des enjeux importants en endurance

 

Ce sera beaucoup plus délicat pour l’équipe masculine : « En Poursuite par équipes masculine, c’est la même règle, nous sommes actuellement 9e mais cette fois avec beaucoup de points en retard sur l’Allemagne, 8e. Réussir à se qualifier relève du miracle. Il faudra une très grosse performance aux Mondiaux en espérant que nos concurrents en fassent une mauvaise. Mais les miracles arrivent parfois… On peut regretter un début de qualification un peu loupé. Si on ne se qualifie pas, la situation n’est pas catastrophique, puisqu’on est pratiquement qualifié pour la Madison. Et si on se qualifie en Madison, on sera automatiquement qualifié pour l’Omnium. » Si les enjeux sont importants pour les épreuves d’endurance, tout est bien engagé dans les épreuves de sprint. « Pour le sprint, l’équipe masculine fait de très bons résultats, il n’y a aucun problème pour la qualification. Cela nous donnera 2 quotas pour la vitesse individuelle et 2 quotas pour le Keirin. » Chez les femmes, il n’y aura pas de Vitesse par équipes, et ce sera à Mathilde Gros d’assurer la qualification tricolore en Keirin et en Vitesse individuelle lors des Mondiaux de Berlin.

 

Les sélectionnés pour la Poursuite par équipes :
  • Femmes (“Une équipe classique, qui est détentrice du record de France depuis cet hiver”) : Valentine Fortin, Marion Borras, Clara Copponi, Coralie Demay, Marie Le Net
  • Hommes (“Une équipe relativement classique, performante cet hiver, avec Kevin Vauquelin en petit nouveau du groupe, il sort des rangs Juniors”) : Valentin Tabellion, Thomas Denis, Benjamin Thomas, Corentin Ermenault, Kevin Vauquelin
Les sélectionnés pour les épreuves individuelles :
  • Femmes : Coralie Demay, Marie Le Net (Américaine), Clara Copponi (Omnium, Américaine), Victoire Berteau
  • Hommes : Kevin Vauquelin, Benjamin Thomas (Omnium, Américaine), Donavan Grondin (Américaine), Bryan Coquard, Corentin Ermenault, Thomas Denis
Les sélectionnés en Vitesse par équipes :
  • Hommes : Melvin Landerneau (poste 3), Quentin Lafargue (poste 3), Grégory Baugé (poste 1), Sébastien Vigier (poste 2)
Les sélectionnés en sprint individuel :
  • Hommes : Melvin Landerneau (Kilomètre), Quentin Lafargue (Kilomètre), Sébastien Vigier (Keirin, Vitesse individuelle), Quentin Caleyron (Vitesse individuelle), Rayan Helal (Keirin), Michaël D’Almeida (Kilomètre)
  • Femmes : Mathilde Gros (Keirin, Vitesse individuelle)

 

Simon Bardet
PAS ENCORE DE COMMENTAIRE...

PUBLIER UN COMMENTAIRE