Cyclisme : Plateau royal pour les Boucles Drôme-Ardèche

Le cyclisme est à l’honneur ce week-end dans les départements de la Drôme et de l’Ardèche. Sur des terres de vélo, la Faun-Ardèche Classic sera dans un premier temps disputée, juste avant la Royal Bernard Drôme Classic.

 
Pour bien démarrer ce week-end chargé en cyclisme, ce sera la Faun-Ardèche Classic. Sur des routes vallonnées et un parcours exigeant, les puncheurs et les grimpeurs seront à la fête. Le parcours autour de Guilherand-Granges offrira aux coureurs de nombreuses montées qui vont s’enchaîner, ne laissant aucun répit aux participants. Ce parcours difficile promet donc une grosse bataille entre les purs grimpeurs et les puncheurs qui pourront certainement tirer leur épingle du jeu. Le final, avec de forts pourcentages, pourrait être propice aux attaques pour se disputer la victoire. De plus, la tendance est aux attaques lointaines, les coureurs le savent. Sur les trois dernières éditions, c’est un coureur en solitaire qui s’est imposé sur la ligne d’arrivée. Sur la précédente édition, c’est Rémi Cavagna, le Français de la Deceuninck – Quick Step, qui avait survolé l’épreuve. Cette année, les favoris de l’épreuve sont Jakob Fuglsang, Michael Woods, Bauke Mollema, le talentueux Marc Hirschi, et les Français Warren Barguil et David Gaudu.

 

 

Dans la foulée de la Faun-Ardèche Classic, ce sera la Royal Bernard Drôme Classic. Pour ce deuxième rendez-vous, le parcours est tout aussi vallonné. Encore une fois, le tracé promet d’être très difficile et usant. Le parcours avoisine les 200 kilomètres avec quelques difficultés sur la première partie. Mais la seconde partie de course sera bien plus redoutables. Les principales difficultés seront bien évidemment situées à cet endroit, n’offrant aucun répit aux coureurs. Les montées vont s’enchainer les unes après les autres, avec une difficulté plus au moins forte et une longévité plus ou moins importante. Une course de haut niveau devrait donc une nouvelle fois avoir lieu, comme sur la précédente édition. L’an passé, c’est Simon Clarke (EF Pro Cycling) qui s’était imposé. Il avait devancé le Français Warren Barguil (Team Arkéa-Samsic), et le requin de Messine, Vincenzo Nibali (Trek – Segafredo).

Mattéo Rolet
Crédit photo : Sirotti / Icon Sport
PAS ENCORE DE COMMENTAIRE...

PUBLIER UN COMMENTAIRE