Cyclisme : L’Étoile de Bessèges pour lancer la saison

Du 3 au 7 février, le Gard accueille l’Étoile de Bessèges, première épreuve à étapes de la saison cycliste en France. Une 51e édition dotée d’un plateau relevé.

Cette 51e édition sera bien particulière. Le contexte sanitaire impose des normes draconiennes, mais c’est aussi la première fois que la compétition se déroulera sans son fondateur : Roland Fangille. Une perte majeure, mais la vie continue pour l’épreuve cycliste. Après les différents reports ou annulations de courses, il s’agit de la première épreuve par étapes de la saison. Au niveau du format, pas de changements, la compétition se disputera en 5 étapes dont un contre-la-montre final qui décidera très certainement du vainqueur. Dès la première étape, les sprinteurs devraient se montrer. Lors de la deuxième étape, de Saint Geniès de Malgoirès à la Calmette, ce sont plus de 1600 m de dénivelé qui attendent les coureurs. Dans la troisième étape, ce sont même 3000m que les cyclistes devront gravir. Des chiffres qui promettent du spectacle, plusieurs montées comptent pour le classement de la montagne. Mais à chaque fois, un final moins délicat à négocier pourra permettre aux meilleurs sprinteurs de jouer la gagne.

 

 

La quatrième épreuve de ce Tour de Bessèges sera sûrement la plus compliquée. Entre Rousson et Saint-Siffret, le peloton enchainer entre plaine et moyenne montagne. Un parcours éprouvant, mais avec ce tracé, les coureurs les plus en formes du moment pourraient bien prendre une option en vue du classement général final. Le traditionnel contre-la-montre scellera la victoire. Cette épreuve autour d’Alès avec une arrivée en bosse au site de l’Ermitage va mettre à l’épreuve les coureurs. Réaliser l’un des meilleurs temps est à coup sûr une chance d’inscrire son nom au palmarès de la compétition. Les principaux favoris de cette 51e édition sont déjà connus. Parmi eux, Filippo Ganna. Le coureur italien, membre de l’équipe britannique INEOS, est bien entouré . Deux récents vainqueurs du Tour de France et ancien un champion du monde, voilà l’armada déployée par l’équipe britannique, puisque Geraint Thomas, Egan Bernal et Michal Kwiatkowski sont également de la partie sur les routes gardoises.

Arthur Glory
Crédit photo : Icon Sport
PAS ENCORE DE COMMENTAIRE...

PUBLIER UN COMMENTAIRE