Cyclisme : Le Tour des Alpes-Maritimes et du Var au menu des grimpeurs

Après l’Étoile de Bessèges et le Tour de la Provence, la troisième course à étapes de la saison est au menu du peloton avec le Tour des Alpes-Maritimes et du Var, du 19 au 21 février.

 
Une semaine après le Tour de la Provence, le peloton cycliste reste sur les routes de la région Sud avec le Tour des Alpes-Maritimes et du Var. Vendredi, dès la première étape, les coureurs vont se faire une idée de ce qui les attend tout au long de l’épreuve. Les meilleurs grimpeurs seront à leur avantage. Même s’il n’y a pas trop de forts pourcentages entre Biot et Gourdon, le dénivelé sera important. Dans le final, il faudra gravir à trois reprises les presque 700m de montée du Col du Gourdon. La deuxième étape réservera quelques surprises. À Fayence, il y aura des pourcentages par endroits plus importants. L’arrivée est courte, à peine plus d’un kilomètre mais avoisinera les 10%. C’est une étape à ne pas manquer pour essayer de grappiller des places au général.

 

 

La dernière étape offrira de beaux reliefs. Plusieurs cols seront au programme, notamment celui de Saint Roch (994m) et de Braus (996m) qui se succèderont. Il n’y aura quasiment pas de portion plate, un sacré défi en perspective en ce début de saison. Ces reliefs vont suivre les coureurs jusqu’à l’arrivée, car il faudra gravir le Col de la Madone de Gorbio, une énième montée de 922 mètres qui couronnera sûrement le vainqueur. Cette épreuve qui avait couronné Nairo Quintana l’année dernière, offrira sans doute le général au meilleur grimpeur. Cette édition 2021 du Tour des Alpes-Maritimes et du Var signe d’ailleurs le retour de Nairo Quintana. Le coureur Arkéa-Samsic, tenant du titre, reprendra la compétition vendredi après avoir été opéré des deux genoux durant l’hiver. Sur la ligne de départ s’élanceront aussi Jakob Fulgsang et Tao Geoghegan Hart, autres favoris de l’épreuve.

Arthur Glory
Crédit photo : Icon Sport
PAS ENCORE DE COMMENTAIRE...

PUBLIER UN COMMENTAIRE